par Julie

Environ 100 millions de requins seraient tués chaque année pour leurs ailerons et leur viande.

  • Le requin fait peur et fascine à la fois avec sa mâchoire acérée. Mais désormais menacé par l'homme, il risque de disparaître. Présents dans tous les océans, les eaux tropicales chaudes, les mers tempérées et les mers polaires, ils sont à la fois situés au plus près de la surface, mais également à des centaines de mètres de profondeur. 

    Il faut savoir que selon la liste rouge des espèces menacées dressées par l'Union internationale pour la conservation de la nature, c'est environ 60 % des requins qui sont actuellement en danger d'extinction. Ce chiffre est alarmant pour l'ordre de la chaîne alimentaire. En effet, si les requins sont les prédateurs par excellence, leur disparition entraînerait de lourdes conséquences pour tout l'ensemble de l'écosystème marin.

  • Dimanche, en vertu de la loi sur le commerce et les espèces sauvages, différents pays discuteront de la nécessité de protéger davantage les requins et les raies. Une certaine espèce de requin est appelée "rhinocéros des océans" en raison de leur long museau allongé. Selon une récente évaluation scientifique, ils constituent désormais le groupe de poissons marins le plus menacé.

    Certaines nageoires peuvent valoir jusqu'à mille dollars le kilogramme, ce qui rend certaines espèces plus vulnérables dans le commerce des nageoires de requin. Il est prévu d'inclure 18 requins et raies dans l'annexe II de la Convention sur le commerce international des espèces de faune et de flore menacée d'extinction. Si celle-ci est adoptée, celai pourrait signifier que les pays devraient veiller à ce que tout commerce soit durable et légal.

  • Un certain nombre d'espèces de requins ont été répertoriées pour la première fois il y a six ans lors de la réunion Cites en Thaïlande, certains d'entre eux sont vendus en contrebande pour leur viande de grande valeur.
Liker sur Facebook :

Afficher les commentaires