Revalorisation de retraite : pour quel montant et quels Français ? On vous explique !

Le Sénat a validé la revalorisation des pensions de retraite à 4% pour lutter contre l'inflation. Qui est concerné par cette mesure ?

© Source : IStock

Afficher Masquer le sommaire

Depuis le début de l’année, l’inflation est à la hausse et paralyse de plus en plus les Français. Ceux a la retraite, notamment, sont des victimes évidentes de cette inflation puisqu’ils perçoivent une pension parfois bien faible. Mais l’État a pensé aux seniors dès le début de la crise en assurant qu’une revalorisation de 4% serait mise en place après les élections législatives.

Les pensions de retraites sont revalorisées…

Dans le cadre de la loi sur le pouvoir d’achat, le gouvernement propose une revalorisation des retraites à hauteur de 4% à partir des pensions de juillet. Cette proposition a été validée début août par le Sénat. Impossible cependant, du fait des délais serrés, d’assurer sa mise en place pour le 9 août, date à laquelle sont versées les pensions de juillet. Mais cette mesure est rétroactive. Ainsi, les concernés ont découvert la hausse du mois de septembre, qui comprend le mois d’août et le mois de juillet. Par exemple, un senior qui touche 1 000 euros en touche désormais 1 040. Le 9 septembre, il a ainsi touché 1 080 euros.

PUBLICITÉ

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par Alex Huet (@epargne_maitrisee)

Qui bénéficie de cette revalorisation des retraites ?

Le site du gouvernement a mis en évidence les bénéficiaires de la revalorisation. Ce sont toutes les retraites de base qui sont concernées, la pension de réversion, l’allocation de solidarité aux personnes âgées et l’allocation d’invalidité.

En revanche, les retraites complémentaires ne sont pas revalorisées. Pour rappel, cette revalorisation s’ajoute à la hausse de 1.1% faite en début d’année et qui correspond à la hausse du coût de la vie.

PUBLICITÉ

Si cette revalorisation est attendue, elle n’est pas jugée suffisante par certaines personnes. Un senior s’est plaint de la situation au journal télévisé de TF1 à 13 heures. « Ça ne changera rien« , clame-t-il. Un autre explique que le coût de la vie « augmente énormément« . Par conséquent, « le peu qu’ils vont nous donner ne servira pas à grand-chose« .

Bientôt la réforme mise en place par le gouvernement

Difficile de parler de ce sujet bien précis sans évoquer la future réforme que souhaite mettre en place Emmanuel Macron. Ce second mandat est pour lui l’occasion unique d’aller au bout de son idée. Il souhaite réformer un système qu’il juge obsolète en faisant travailler les Français plus longtemps. L’âge légal du départ à la retraite passerait ainsi de 62 ans à 65 ans.

Mais la mise en place de la réforme est plus difficile que prévu. Les embûches présentes sur le chemin sont nombreuses. « On cherche des syndicats, il n’y en a pas un. Le Medef nous explique que ça n’est pas utile. Pas facile d’engager une réforme des retraites quand même le patronat n’en veut pas », révélait une source gouvernementale à L’Opinion.

PUBLICITÉ

En ces temps de crise, ce n’est pas le sujet dont on envie d’entendre parler les Français. Pour autant, comme l’a précisé Elisabeth Borne, ce n’est pas parce que peu de communication est faite que le gouvernement ne travaille pas activement sur le sujet.

Vous êtes ici : Accueil / Actualités / Revalorisation de retraite : pour quel montant et quels Français ? On vous explique !