par Brice

Il fut un temps où disposer ses osssements était un moyen pour les institutions religieuses d'honorer leurs défunts. C'est ainsi que les ossuaires et catacombes dans les églises virent le jour. Ces endroits furent notamment utiles lorsque la peste et autres fléaux firent rage en Europe quand il s'agissait de stocker les os. Les places se faisaient rares dans les cimetières.

Ces lieux à priori morbides sont constitués de tas d'os formant des parois, des pilliers, des tours, des autels ou même des lustres. Ces ossements appartenaient à des moines, des nobles, ou aux victimes de maladies, de fléaux, la seule partie généralement consevrée étant bien souvent le crâne. Bien sûr, beaucoup ne comprennent pas comment ces ossuaires peuvent être étiquettés comme "attractions touristiques", mais rendre visite à ces sanctuaires ne tient pas forcément de la fascination morbide ; l'expérience peut refroidir, certes, mais elle peut être fascinante, car historique. Une sorte de trascendance qui va bien au-delà de la confrontation avec ces lieux étranges, aussi macabres soient-ils :

  • Ossuaire de Sedlec, Kutná Hora, République tchèque
  • Capela dos Ossos, Évora, Portugal
  • Chapel Of Skulls, Czermna, Pologne
  • Monastère de San Francisco, Lima, Pérou
  • Eglise de Santiago Apostol, Lampa, Pérou
  • L'ossuaire municipal, Paris, France
  • Senhora Do Monte Do Carmo, Faro, Portugal
  • Eglise Saint-Jacques, Brno, République tchèque
  • Sta. Maria Della Concezione des Capucins, Rome, Italie
  • Beinhaus, Hallstatt, Autriche
  • Cathédrale des martyrs, Otranto, Italie
  • Cele Kula-Nis, Serbie
  • Sta. María De Wamba, Valladolid, Espagne
  • Beinhaus, Eggenburg, Autriche
  • Basilique St. Ursule, Cologne, Allemagne
  • Sedlec Ossuary - Kutná Hora, République Tchèque
Liker sur Facebook :

Afficher les commentaires