par Alexis

Lors d'un précédent numéro de Vivement Dimanche, émission inusable de Michel Drucker, l'humoriste Laurent Gerra s' est exprimé au sujet du groupe de rap marseillais IAM, fustigeant les rimes de l'une des chansons de leur dernier album sortie en Avril 2013. Et la réaction d'Akhénaton ne s'est pas faite attendre.

Imitant la voix de Fabrice Lucchini, Laurent Gerra s'est tout d'abord attaqué aux fans du groupe "qui attendent qu’on découvre le vaccin contre le rhume des foins ou l’âge de la retraite", référence à la longue absence de la formation marseillaise. Puis, comme si cela ne suffisait pas, l'humoriste s'est ensuite essayé à un excercice de style à propos de l'une des chansons d'IAM "Les raisons de la colère". Il déclare :

"Mais quelles sont les raisons de la colère Michel ? Pas de panique. Ils répondent : “Quand la terre où l’on marche est labourée par des molaires, comprenez vous au moins les raisons de la colère ?”. C’est énorme, on s’en fout complètement, l’important c’est la rime. Si tu veux, tu peux changer, au lieu de la terre et les molaires, tu peux faire : “Quand ta diététicienne t’interdit les pommes de terre, comprenez vous au moins les raisons de la colère ?”.

Et la réaction du public de quinquagénaire, adepte des chansons de Claude François et de Franck Michaël, ne s'est pas faite attendre : des rires bien épais à l'image de l'humour grossier de Lolo.

Il n'en fallut pas plus pour qu'Akhénaton, leader du groupe marseillais, sorte de ses gonds et nous délivre une réponse sans demi-mesure sur le mur de la page facebook d'IAM, il écrit : 

"Laurent Gerra... Un programme culturel en chemise brune à lui tout seul...

Dans cette vidéo, on peut voir cet humoriste se cacher derrière la voix de Fabrice Lucchini pour dévoiler des idées toutes faites sur IAM (et le rap en général) qui sont réellement les siennes en vérité. Il isole quelques vers d'un texte qui en comporte une soixantaine, et nous livre une explication de texte personnelle.

Ce qui est comique dans l'histoire, c'est que cette personne symbolise bien le refus de la culture populiste de droite de reconnaître que dans le rap on peut souvent rencontrer une dimension poétique, métaphorique ou des rimes au second degré... voire au huitième! 

Donc, la rime "Quand la terre où l'on marche est labourée par des molaires, comprenez vous au moins les raisons de la colère?" est comprise par notre ami Laurent le comique au sens littéral, on aurait choisi au hasard le mot "molaire" car le mot "motoculteur" ne rimait pas avec le mot "colère". Ce serait ainsi des vers sans aucun sens, une assonance gratuite, un alignement de mots, bref, du scrabble.

Laurent, il y a des pays comme Madagascar ou Haïti ou les personnes affamées mâchent des galettes de terre cuite pour apaiser leur faim. Peut-être l'ignorez vous? C'est tellement loin de notre beau pays du vin et du fromage, et les gens là-bas nous ressemblent pas énormément, hein? Cela s'appelle de la culture générale.
Ces rimes veulent donc dire:" la terre, que des chaussures foulent dans nos pays, est mâchée et ingérée comme repas dans d'autres plus pauvres, pouvez vous comprendre qu'ils soient en colère?" 
C'est une image Lolo, a t'on le droit d'en faire ou c'est réservé aux poètes validés par vous et vos potes?

Moralité: un gars qui n'a même pas saisi le sens de deux phrases comprises par les plus jeunes de nos fans, tente de nous faire passer pour des analphabètes sur le service public (!) sous les ricanements de Michel Drucker, Daniel Auteuil et du public de 75 ans de moyenne d'âge, alors qu'il n'a lui-même pas du tout compris le sens de cette même phrase!!!! Mais quel abruti...

Puisque le premier degré bien bourrin semble être votre mètre étalon, on pense que les élections municipales à venir et des victoires probables de la "droite dure" vont vous permettre de rencontrer votre public très premier degré, dans des spectacles municipaux calibrés pour vous, Laurent Gerra, comique, philosophe, poète, prof de français et fin linguiste…" Akhenaton.

Akhenaton répond donc une nouvelle fois aux célèbres orateurs qui n'hésitent pas à jeter le rap français sur la place publique. Il s'était déjà opposé vivement à cette élite qui distribue les bons et les mauvais points sous prétexte que le rap ne fasse pas parti de leur culture, s'empressant de montrer du doigt les messages de haine sans en décripter la véritable essence.

Toujours aux heures de grandes écoutes, ces écrivains, réalisateurs, ou philosophes qui n'ont souvent jamais écouté la moindre esquisse de chanson de rap intégralement, s'insurgent devant la violence des textes de ce mouvement musicale né justement de la misère sociale à New York dans les années 80.

Alors mesdames et messieurs les grands penseurs de notre chère France, faites-nous plaisir, passez-vous un bon vieil album de rap et comprenez avant de juger cette art de vivre. A bon entendeur...

"Ils ont caricaturé nos discours radicaux et l'ont résumé par Wesh-Wesh ou Yo-Yo"  IAM - La fin de leur monde - extarit de l'album "Soldats de fortune" 2006

Liker sur Facebook :

Afficher les commentaires