Les personnes touchées par le vitiligo ont longtemps été stigmatisées, voire écartées de la société, à cause de l'ignorance (ou la méchanceté) du monde. En plus de voir leur vie bouleversée, ainsi que leur perception d'elles-même, elles doivent lutter contre d'innombrables regards (parfois remplis de jugement) au quotidien, ce qui affecte leur difficile quête de confiance en soi et d'assurance

Mais parmi nous, il existe des personnalités au potentiel philanthrope énorme, comme cette artiste néerlandaise, Elisabeth Van Aalderen, atteinte du vitiligo à l'âge de 25 ans, alors qu'elle était en plein accomplissement de son rêve de devenir photographe professionnelle. Comme la plupart de ceux qui ont dû faire face à cette maladie, elle a tout essayé avant de décider de s'accepter telle qu'elle est devenue, même si le chemin a été compliqué.

Son projet, Shades of Pale (Nuances de Pâle) rend hommage à plusieurs femmes avec du vitiligo originaires de diverses parties du monde à travers l'objectif d'Elisabeth. Une superbe façon de célébrer ces aphrodites uniques, tout se poussant à devenir plus sûre d'elles, d'accepter leur corps avec fierté et de redéfinir les critères de beauté. 

 

Suivant
1 / 35
Liker sur Facebook :