par Brice

Piégés, entassés dans des fosses lugubres, ils se font scier le cou, découper de haut en bas, certains bougeant encore pendant plusieurs minutes après avoir été attaqués au couteau. C'est atroce, c'est barbare, c'est Hermès.

Des sacs vendus à plus de 30.000 € ou des bracelets à 1.700 €, PETA nous dévoile une vérité qui dérange et ouvre le voile sur sur des élevages fournissant les peaux de crocodile et d’alligator aux tanneries appartenant à Hermès. 

Filmées par un enquêteur dans l’élevage Lone Star Alligator Farms à Winnie, au Texas, ces images nous montrent certains animaux survivre et bouger encore dans les récipients d’eau glacés plusieurs minutes après exécution. En cas de "loupé", le responsable de l’établissement ordonne aux employés de découper des centaines d’alligators conscients et d’essayer de disloquer leurs vertèbres, puis d’enfoncer un bâton en métal dans leur colonne vertébrale afin de mouliner leur cervelle.

"Les révélations de PETA sur les fournisseurs d’Hermès montrent que chaque bracelet de montre ou chaque sac Birkin est la trace qu’un être vivant et sensible a enduré une vie misérable et une mort atroce », déclare Isabelle Goetz, porte-parole de PETA France. "Des gens paient des milliers d’euros pour ces accessoires, mais ce sont les reptiles de ces élevages intensifs cruels et répugnants qui en paient le vrai prix." Bienvenue en 2015 : 

Liker sur Facebook :

Afficher les commentaires