par Brice

En Chine, ils sont plus de 500.000 chaque année à payer le prix de la pollution. Les premières personnes touchées sont aujourd'hui les enfants, sans surprise, qui développent d'importants problèmes respiratoires. 

Xiao Zhu, spécialiste chinois de la purification de l’air, a tenu à sensibiliser la population aux dangers des fumées d’usines, mais aussi pour faire la promotion de leurs solutions. L'idée, projeter les visages d'enfants désespéré et victimes de la pollution sur des écrans de fumée géants.

A travers cette opération baptisée Breathe Again, la marque vise à populariser en Chine ses systèmes de purification d’air, en faisant réagir l’opinion publique dans un pays où de nombreux militants écologistes sont censurés : 

Liker sur Facebook :

Afficher les commentaires