En 1906, le photographe américain Edward S. Curtis s'est vu offrir 75 000 dollars par le financier JP Morgan pour produire une série sur les derniers Indiens d'Amérique du Nord (Amérindiens) et leur culture.

Cet étonnant travail, constitué de 20 volumes et intitulé "The North American Indian", contenait plus de 1 500 photographies, ainsi que des dossiers de traditions tribales, des notices, description des aliments traditionnels, des infos sur les logements, les vêtements, cérémonies et coutumes. L'objectif étant de documenter avec précision le mode de vie des Indiens d'Amérique .. avant qu'ils ne dispraissent.

Bien qu'une tradition orale demeure parmi les tribus, le travail fascinant de Curtis reste le seul "écrit" et réel témoignage de la manière dont vivaient les amérindiens au début du 20ème siècle. Trois décennies de travail et de nombreux voyages ont été nécessaires pour un tel résultat. Des grandes prairies aux régions montagneuses de l'ouest, en passant par la frontière mexicaine et la côte arctique (Alaska, Canada), ces riches documents iconographiques de plus de 80 tribus nous donnent une image romantique de la manière dont vivaient ces Indiens avant qu'ils ne soient chassés, massacrés, privés de leurs droits et de leurs terres.

Curtis nous offre une vision très éloignées des représentations populaires, qui considéraient les Indiens d'Amériques comme des "sauvages" à l'époque. Ces photos dégagent une vision idéalisée, dépeignant les traditions et modes de vie des sujets, entourés de paysages naturels et pittoresques. Ces milliers d'images transportent le spectateur dans un autre temps, un autre lieu, un véritable voyage dans le passé :

Suivant
1 / 30
Liker sur Facebook :