Ces bûches de Noël qu’il ne faut surtout pas consommer à Noël, selon l’UFC-Que Choisir !

Les fêtes de fin d'année approchent et les traditionnelles bûches de Noël vont bientôt être dégustées. Mais attention, pas toutes !

© Ces bûches de Noël qu'il ne faut surtout pas consommer à Noël, selon l'UFC-Que Choisir !

Afficher Masquer le sommaire

Chaque année, vous achetez votre bûche de Noël dans un supermarché pour la payer moins cher ? Cela ne devrait logiquement pas changer cette année puisque l’inflation a fait augmenter tous les prix. On le comprend, les bûches sont moins chères en grandes surfaces qu’en boulangeries. Mais la qualité n’est pas toujours au rendez-vous. Certaines doivent même être impérativement évitées du fait des ingrédients qui la composent. UFC-Que choisir a mené l’enquête pour vous aider.

Bûche de Noël : le meilleur du pire des ingrédients

Quand on pense aux bûches de Noël, on sait qu’on termine le repas avec une note très sucrée. C’est le petit plaisir de la fin d’année. Du sucre, du beurre, certes. Mais la bûche de noël que vous dégustez après votre repas bien copieux peut également contenir de la gélatine de bœuf, et on est certain que vous l’ignorez. Or, selon la référence, la gélatine de bœuf est bourrée d’additifs et / ou d’arômes ajoutés. De quoi terminer le repas sur une note tristement artificielle. 

Cet article pourrait aussi vous plaire:  Retraites : voici la revalorisation prévue au 1er janvier 2023 !

C’est la surprise qu’ont eu les journalistes d’UFC-Que Choisir qui ont mené l’enquête sur la composition des bûches de Noël industrielles. Ils ont retrouvé pas moins de 15 additifs différents. « C’est trop, d’autant que nous ignorons encore tout d’éventuels « effets cocktail » en cas de mélange de ces molécules. Toutes les bûches disponibles en grandes surfaces sont des produits ultratransformés, à consommer avec modération. Quelques marques se distinguent positivement, bien que ce ne soit pas systématique pour toutes leurs références. »

Quelles sont les bûches de Noël les moins bien notées ?

Comme à son habitude, UFC-Que Choisir a mis en place un classement sur les huit bûches de noël utilisées pendant l’enquête. La marque Erhard et la Marque Repère se distinguent dans le mauvais sens. Elles proposent certes des bûches de noël à des prix très corrects, mais à quel prix ? La santé des consommateurs.

Cet article pourrait aussi vous plaire:  Ce foie gras à 6 euros est le meilleur de tous selon 60 millions de consommateurs !

Cette année, UFC-Que Choisir vous conseille donc d’éviter à tout prix les moins bien notées, à savoir la bûche glacée vanille, citron vert, framboise de la marque Erhard, mais également la bûche glacée nougat framboise de la marque ESkiss Signature (Marque Repère).

Terminer son repas de Noël en beauté

UFC-Que Choisir a mis en évidence un top 3 des meilleures bûches. Sur la troisième marche se trouvent les bûchettes glacées de la marque Excellence. Pour autant, cette troisième place n’est pas synonyme, justement, d’excellence, puisqu’on compte pas moins de 6 additifs et 4 ingrédients industriels.

On se tournera plutôt vers la bûche 2 chocolats de la marque Deluxe (Lidl) malgré ses deux ingrédients industriels et ses 4 additifs. Finalement, UFC-Que Choisir ne conseille que la bûche pâtissière pomme façon tatin vanille de Picard. Il n’y a qu’un seul ingrédient industriel. La meilleure de la liste, sans aucun doute.

 

Vous êtes ici : Accueil / Actualités / Ces bûches de Noël qu’il ne faut surtout pas consommer à Noël, selon l’UFC-Que Choisir !