CAF : voici comment les fraudeurs des allocations familiales sont traqués !

La CAF s'arme afin de ne pas subir des fraudes qui ne cessent de grossir ! Et pour cela, elle a mis en place tout un système pointu, qui peut parfois faire des erreurs !

© CAF : voici comment les fraudeurs des allocations familiales sont traqués !

Afficher Masquer le sommaire

Organisme très important pour de nombreuses personnes, la CAF sait tout de même s’armer afin de lutter contre les fraudes. Et ce dernier a récemment dévoilé ses méthodes pour savoir qui sont les fraudeurs, mais aussi pour noter les bénéficiaires !

Un organisme soumis à la fraude ?

C’est un organisme qui permet à des millions de Français et françaises de pouvoir souffler un peu à certains moments précis. En effet, la CAF est un organisme qui permet d’apporter des soutiens financiers à certaines personnes.

Et cela se fait automatiquement au travers de différentes aides, comme la prime de Noël, ou encore la prime d’activité et le RSA. Différentes aides qui englobent des millions de personnes, mais qui n’échappent pas à certains fraudeurs.

En effet, c’est un domaine qui ne connaît jamais la crise contrairement à d’autres. Et pour cela, il faut savoir que chaque année des millions d’euros sont envoyés à des fraudeurs. Que cela soit de petits, ou de gros fraudeurs, l’impact reste très négatif sur la CAF.

Cet article pourrait aussi vous plaire:  CAF : l’astuce automatique pour les français éligibles qui ne demandent pas leurs aides !

Afin de remédier à cela et d’instaurer une certaine rigueur, la CAF traque les fraudeurs grâce à des méthodes redoutables. Mais elle peut notamment noter ses bénéficiaires, grâce à des algorithmes spécifiques.

La chasse aux fraudeurs de la CAF et la notation des bénéficiaires !

Il faut savoir que de nombreuses méthodes existent pour trouver des fraudeurs, ou encore pour noter les bénéficiaires.

En effet, certains sont tout de même plus importants que d’autres, permettant donc de proposer de meilleurs résultats. Et pour cela, sachez que la CAF utilise une méthode redoutable, appelée le datamaning. Cette dernière consiste, en croisant diverses données dans différentes administrations à identifier les risques d’erreurs ou de fraude dans un dossier d’allocataire.

Ainsi, sachez que cet algorithme représenterait quelques soucis. En effet, une journaliste a eu la surprise d’être classée comme étant à risque et a obtenue une note de 0,4. Face à cela, elle devait un trop perçu, et la CAF le lui réclamait.

Cet article pourrait aussi vous plaire:  CAF : voici le numéro de téléphone gratuit et l'adresse mail pour contacter l'organisme !

Selon elle, les critères qui affectent la note sont les suivants : « Être pauvre, toucher les minima sociaux, être travailleur·ce précaire ou bien une femme isolée« . Plus le score se rapproche de 1, plus le risque de contrôles est important.

Mais contre les fraudeurs, la CAF s’arme avec de nombreux outils. En effet, elle a accès aux comptes bancaires, aux données détenues par les autres administrations, par les fournisseurs d’énergie ou les opérateurs téléphoniques. Mais elle peut aussi effectuer une analyse des adresses IP.

Vous êtes ici : Accueil / Actualités / CAF : voici comment les fraudeurs des allocations familiales sont traqués !