Elle crée des poupées réalistes et frôle la peine de prison, c’est inattendu !

Les poupées de Kathy sont si réalistes que la police a décidé de venir la voir. On vous explique pourquoi.

© Elle crée des poupées réalistes et frôle la peine de prison, c'est inattendu !

Afficher Masquer le sommaire

Kathy Cadle n’aurait jamais pu prévoir la visite de la police à son domicile. En effet, elle vit seule et gère avec sa sœur une société qui rencontre un grand succès. Elle fabrique des poupées qui ne sont pas pour les enfants. Elle les vend entre 200 et 500 dollars. Et certains studios Hollywoodiens lui passent commande. Mais la police a pourtant décidé d’intervenir. On vous explique pourquoi.

Les poupées de Kathy Cadle

Kathy Cadle est une passionnée de poupées. Mais n’imaginez pas qu’elle aime les poupées Barbie. Non, elle fait un tout autre style de poupées. Car c’est en effet elle qui les créé. Elle les imagine et les développe.

La créatrice ne fait pas des créations fantaisistes ou autres. Elle s’éloigne considérablement des codes de la poupée Barbie. Cette dernière imagine une version fantasmée et fausse de la femme.

À lire Découvrez Andrea Ivanova, 25 ans, qui veut à tout prix ressembler à une poupée Bratz !

Non, Kathy se tourne vers le réalisme. Et il faut bien reconnaître qu’elle est très douée. Ses poupées ressemblent comme deux gouttes d’eau à des êtres vivants. C’est simple, en photo, on pourrait penser qu’il s’agit de vrais bébés. Mais ce n’est évidemment pas le cas.

Cependant, la police a tout de même dû intervenir pour s’assurer qu’elle ne trempait pas dans une affaire possiblement horrible.

La police se rend chez Kathy 

Kathy n’en revient pas que les forces de l’ordre se rendent chez elle. Il faut dire que les policiers ont vu son profil sur eBay. C’est là qu’elle vend ses poupées. Et le résultat est si bluffant qu’il était impossible pour les policiers d’envisager qu’il ne s’agissait pas de vrais enfants. 

Ainsi, ils ont décidé de venir chez elle pour s’assurer qu’elle ne faisait pas partie d’un trafic d’êtres humains. Elle se serait retrouvée très vite en prison si cela avait été le cas.

À lire Il est en couple avec une poupée gonflable et fait une annonce stupéfiante !

Elle a décidé de leur montrer son atelier. Ainsi, ils ont vite compris qu’ils avaient fait erreur. Mais il vaut mieux faire erreur que de ne pas intervenir du tout, n’est-ce pas.

La poupée Barbie est plus inclusive

Les poupées de Kathy sont très réalistes. Et c’est, comme on l’a dit plus haut, un compliment qu’on ne peut pas faire à la fameuse Barbie. Mais la marque commence à rendre ses gammes plus inclusives.

Ainsi, Mattel propose désormais des poupées en situation de handicap. Pour que les petites filles et garçons qui sont eux-mêmes handicapés puissent avoir une poupée qui leur ressemble

« Nous sommes fiers que Barbie soit la ligne de poupées la plus diversifiée sur le marché, qui ne cesse d’évoluer pour refléter davantage le monde qui entoure les petites filles.

Notre engagement en faveur d’une représentation plus juste de la réalité anime le dialogue et nous savons que nos efforts trouvent écho avec huit trimestres consécutifs à la hausse et une croissance à deux chiffres pour la catégorie Fashionistas en 2019″, a fait savoir Lisa McKnight, Senior Vice-Présidente chez Barbie.

Une bonne nouvelle pour l’inclusion, même s’il y a évidemment encore du chemin à faire.

Vous êtes ici : Accueil / Actualités / Elle crée des poupées réalistes et frôle la peine de prison, c’est inattendu !