par Brice

Partons à la découverte d'un monde étrange et méconnu. La fosse des Mariannes est la fosse océanique la plus profonde actuellement connue, et est l'endroit le plus profond de la croûte terrestre. Elle est située dans la partie nord-ouest de l'océan Pacifique, à l'est des Îles Mariannes aux coordonnées 11° 21′ N 142° 12′ E, à proximité de l'île de Guam. Le point le plus bas connu se situe, selon les relevés, à -10 994 mètres, on pourrait donc y couler le Mont Everest.

Ici, plus de lumière, pas trop de nourriture, et donc des créatures qui ont évoluées comme elles le pouvaient. Il faut savoir qu'à l’heure actuelle, 95% des Abysses restent inexplorés, ce qui vous laisse imaginer les créatures qu’il nous reste encore à découvrir. Voici une petite sélection de 13 spécimens à la fois impressionnants, magnifiques ou effrayant :

 

Le requin lutin (découvert en 1898)

Cette horreur, ou cette merveille (c'est comme vous voulez) n’est pas un requin comme les autres. À première vue, il n’a rien de spécial, si ce n’est son aspect variolé… jusqu’à ce qu’il montre ses dents. Cet animal peut en effet complètement détacher sa mâchoire supérieure de son crâne ..

Dumbo Octopus

Sorte de Flubber aux yeux de biche, ces créatures vivent dans les abysses à des profondeurs extrêmes, entre 500 et 4000 m, et sont parmi les espèces d'octopodes les plus rares.

Ils planent au-dessus du plancher océanique à la recherche de vers, bivalves, copépodes pélagiques et autres crustacés. Ils se déplacent en créant des impulsions avec leurs bras, en tirant de l'eau par leur entonnoir, ou en agitant leurs "oreilles" comme des nageoires. Ils peuvent utiliser chacune de ces techniques séparément ou toutes simultanément. Bref, la grande classe.

Le Caulophrynidaeo

Il s'agit sûrement de l'une des bestioles les plus laides connues sur cette Terre. Son nom vient du grec et signifie  "Tronc Crapaud", ce qui lui va plutôt bien !

Enypniastes

Ce petit bout de chou possède un éventail de pieds tubulaires fusionnés entourant une grande partie de leur extrémité antérieure. Il utilise cet éventail comme principal appareil locomoteur. L'animal est bordé d'une collerette qui sert essentiellement de stabilisateur, mais peut aussi servir pour les mouvements lents, de façon assez semblable à celle des céphalopodes. 

L'éponge Lyre

Rien à voir avec notre Spontex des lavabos. Elle peut attraper sa proie, l'envelopper dans sa membrane et la digérer d'un seul coup, au lieu d'absorber les particules et bactéries à travers son corps, comme la plupart des autres espèces d'éponges. Elle peut atteindre 37 centimètres de long et vit à quelques 3 000 mètres de profondeur

Le poisson-Football

On ne sait pas d'où vient son nom, mais ce qu'on sait, c'est qu'il niche dans les profondeurs de l'océan Atlantique, Indien et Pacifique. Ces créatures se cachent dans les parties les plus profondes et les plus froids de l'océan où ils attendent pour bondir sur leurs proies (crevettes). Ils disposent d'une petite source de lumière naturelle émanant d'une antenne située sur leur tête.

Le Revenant

On a l'impression qu'il fait la gueule, mais pas du tout. Cette bestiole à la tête transparente appartient à la famille des Opisthoproctidae. Son nom, en Grec, signifie "qui a l'anus derrière", mais lui n'y est pour rien. Ses yeux sont tubulaires et lui permettent de regarder en haut sans lever la tête, ce qui est quand même bien pratique.

Le Poisson-Ogre

Là où il vit, entre 500 et 5 000 m de profondeur, la nourriture est tellement rare qu'il doit pouvoir manger à peu près tout ce qu'il rencontre. Proportionnellement parlant, c'est l'animal qui possède les plus grandes dents au monde, il ne peut même pas fermer complètement sa mâchoire. Contrairement aux autres espèces qui vivent dans les profondeurs, il est puissant et robuste, lui, c'est un vrai prédateur.

Telescope Octopus

Ce poulpe possède des yeux rotatifs situés sur de longues tiges mobiles, lui permettant d'avoir une vision extraordinaire. Son corps transparent lui donne un aspect fantomatique mystérieux, ce qui est plutôt cool.

Le Poisson-Vipère

Le poisson-vipère vit dans les mers chaudes à plus de 1000 m sous le niveau de la mer. Pour pouvoir survivre à de telles profondeurs, de nombreux poissons se sont mis à produire de la lumiere. Cette lumière est fabriquée par des organes spéciaux, les photophores, situés sur le corps des poissons. Ces photophores ont l'allure de petites tâches qui s'illuminent par intermittence comme des clignotants. Le poisson-vipère en possède une multitude sur les flans, et à l'interieur de la gueule. Ils lui sont très utiles pour se guider au fin fond des ténébres, pour effrayer ses rivaux et pour se faire reconnaître des femelles de son espèce.

Dans sa gueule,on compte plus de 350 photophores qui lui servent surtout à se nourrir. Même les plus gros n'en réchappent pas, car le loustique est capable d'avaler des proies bien plus volumineuses que lui. Ses mâchoires peuvent s'ouvrir démeusurément pour les engloutir. De plus, il est armé de longues dents acérées qui lui donnent un air menaçant, pas très joli joli. 

Le Poisson-Dragon

Ce poisson à l'allure d'Alien produit également sa propre lumière, grâce à son petit bouc clignotant situé sous sa petite tête (rappelant celui de la fouine) qui lui permet d'attirer ses proies ou conquêtes potentielles. Ils peuvent évoluer jusqu'à 2 800 mètres de profondeur.

Le Requin à Jabot

Le requin à jabot est une bête préhistorique possédant 300 dents en forme de trident bien alignées en 25 rangées. Les scientifiques pensent également que cette espèce bat des records en matière de gestation parmi les requins : trois ans et demi, la plus longue connue chez les vertébrés.

Hirondellea Gigas

Il fut nommé ainsi en référence au navire l'Hirondelle du prince Albert Ier de Monaco, qui servait à la recherche océanographique. Ils vivent à de très grandes profondeurs, là où la nourriture se fait vraiment, vraiment rare. Les scientifiques ont d'ailleurs remarqué que cette petite bestiole aux allures de crevette pouvait se nourrir de débris végétaux situés dans les fonds marins, qu'elle digère grâce à la production d'une enzyme très spéciale.

Alors, ça a l'air sympa au fond de l'eau non ?


Bonus : Après avoir explorer les grandes profondeurs, on s'est dit que ce serait sympa d'aller voir beaucoup plus haut. Découvrez 31 photos époustouflantes de notre univers, grâce au télescope Hubble (cliquez sur la photo)

Source : Wikipédia / Eclairage 

 

 

Liker sur Facebook :

Afficher les commentaires