par Alexis

Emma Sulkowicz, une étudiante de l'Université de Colombia, aux Etats-Unis, avait juré qu'elle porterait son matelas tous les jours dans le cadre de sa thèse jusqu'à ce que son violeur présumé soit expulsé du campus. Il ne l'a pas été, alors Emma a décidé d'agir.

Tout juste diplômée de l'Université de Colombia en début de semaine, Emma est arrivée à la remise des diplômes avec quelques-unes de ses amies pour l'aider à porter son matelas. La raison ? Victime de viol dans sa chambre étudiante, Emma avait promis de porter son matelas chaque jour jusqu'à ce que son agresseur présumé soit expulsé du campus.

  • Emma et ses amies durant la remise des diplômes

    Son diplôme en main, Emma fut acclamée par le public avant de passer devant le Président de l'université sans même lui serrer la main. Pour elle, ce matelas symbolise le poids qu'elle porte sur ses épaules au quotidien depuis cette terrible nuit. 

    L'incident a déclenché un mouvement massif sur le campus de Columbia où d'autres étudiants se sont affichés avec leurs propres matelas en signe de solidarité, en dépit de lourdes amendes financières pouvant peser sur eux.

  • Une plainte avait été déposée en 2014 contre l'université afin d'enquêter sur le processus de traitement des cas d'agressions sexuelles de Columbia.

    Pour info, l'agresseur présumé d'Emma, également accusé par deux autres étudiantes pour les mêmes faits, a également reçu son diplôme le même jour.

Liker sur Facebook :

Afficher les commentaires