par Alex

C'est une mésaventure que personne n'aurait voulu connaitre. Après avoir passé une semaine au Brésil pour les JMJ du 23 au 28 juillet dernier, 26 passagers australiens se souviendront longtemps du vol Rio-Sydney. 

Peu après le décollage, ils ont été pris de vomissements accompagnés de diarrhées à répétition ! En effet, c'est treize heures de calvaires qu'ils ont subis. Le problème c'est qu'il n'y avait que quatre toilettes alors les embouteillages dans l'avion se sont multipliés pendant tout le vol, ce qui n'a pas du plaire aux narines des voisins.

Qantas airways, la compagnie aérienne a témoigné au Herald Sun : "Les pénibles symptômes ne se sont déclarés qu'après le décollage de l'appareil. Il était donc trop tard pour rapatrier les malades et éviter ce voyage difficile au dessus de l'océan pacifique" .

Les cabines de l'avion étaient infestées par de vaporeuses effluves nauséabondes dérangeants les malades et les autres passagers dégoutés par la tournure des évènements. 

Le bilan est lourd : 16 ont du être transportés en urgence à l'hôpital de Sydney et trois autres dans un état critique de déshydratation et autres faiblesses physiques. L'appareil à quant à lui, du être désinfecté et mis en quarantaine tant les effets de la pandémie ont été critiques.

Lors des prochaines JMJ je prierai petit jesus de ne jamais subir pareil chatiment !

Les passagers interviewés dans la vidéo ci-dessus.

 

Liker sur Facebook :

Afficher les commentaires