par Corentin

En dehors des grosses chaleurs, l'été est également synonyme de grosses fiestas entre amis ou entre inconnus. Problème, c'est que souvent, les fêtards ne se préoccupent pas trop de ce qu'ils peuvent laisser traîner sur place le lendemain, surtout quand c'est un endroit public.

C'est le cas le long du célèbre Canal Saint-Martin, à Paris. Mais depuis un peu plus d'un mois, des internautes parisiens ont pris l'initiative de dénoncer ces comportements pollueurs à travers le slogan Welcome to Canal Saint Martin, qui rassemble un compte Instagram, une page Facebook et un Tumblr (qui lui existe depuis 2014). Une sorte d'album photos qui témoigne du non savoir-vivre de certains : bouteilles de bières et d'alcools divers laissées sur le bord du canal, déchets retrouvés flottant dans l'eau, des portes d'immeubles devenues urinoirs improvisés, etc. La vie parisienne n'est pas tout à fait rose, en fin de compte.

  • Le site LeBonbon.fr raconte dans un article l'histoire de Marion, une habitante du dixième arrondissement de la capitale, qui a décidé de s'engager pour libérer son quartier de la pollution : "T’as envie de gerber dans la rue tellement ça pue, les gens sautent dans l’eau du haut du pont alors qu’il n’y a pas de fond (ou seulement 1,80 mètres) et balancent des bouteilles de bière pour jouer".

    Et puis un matin, elle décide de photographier les vestiges d'une nuit de beuverie et de l'afficher sur Internet à travers un compte Instagram puis un Tumblr. On y voit ainsi les magnifiques rives du Canal recouverts de bouteilles, de sacs plastiques, les canards nager au milieu de mégots de cigarettes et d'autres bouteilles, etc. Pour continuer dans l'incivilité, certains n'hésitent pas non plus à pisser sur les portes d'immeubles...

  • Le site RTL.fr raconte également que lors d'une opération de nettoyage sur le Canal, organisée par le site Surfider, les volontaires ont ramassé 9 500 mégots, 145 bouteilles en plastique, 100 gobelets, 110 canettes et 3 500 capsules de bouteilles... En 3h30. Édifiant.

    Pour avoir un peu connu le Quai de Valmy lorsque je faisais mes études à proximité, je ne me souviens pas avoir vu autant de déchets joncher les bords du canal. Bien sûr, il y en avait : des mégots de clope, quelques sacs plastiques, des bouteilles parfois, mais ça restait relativement civilisé... Là on dépasse l'entendement.

Liker sur Facebook :

Afficher les commentaires