par Brice

À Agra, à quelques dizaines de minutes à pied du Taj Mahal, se trouve un café un peu particulier. Les cinq femmes qui le gèrent étaient des victimes, aujourd’hui, ce sont des survivantes. Les Sheroes.

En Inde, beaucoup de filles ont été attaquées à l'acide quand elles étaient encore adolescentes; par des parents, en raison de disputes familiales, par des hommes, dont les demandes en mariage ont été rejetées, ou pour d'autres raisons. Etre une femme en Inde peut être difficile; mais encore plus après un tel traumatisme. Grâce à sheroes Hangout, elles sont maintenant en mesure d'être indépendantes, plus confiantes, et plus sereines.

Etudiant en sociologie, Will Noor s'est rendu en Inde pour en capturer les plus beaux portraits. Il se liera d'amitié avec Ritu, l'une de ces rescapées, et vivra l'une des plus belles expériences de toute sa vie : "j'ai rencontré des personnes étonnantes. Ces images sont le résultat d'une amitié incroyable, cultivée durant plusieurs semaines avec les filles. Mon but était d'exprimer cette connexion en images, et de voir au-delà des cicatrices."

Plus d'infos: sheroeshangout.com

  • Etre une femme en Inde peut être difficile
    © Will Noor
  • Beaucoup ont été attaquées à l'acide quand elles étaient adolescentes
    © Will Noor
  • À cause de disputes familiales, ou suite à des rejets de propositions de mariage, par exemple
    © Will Noor
  • Sheroes Hangout, fondé en Décembre 2014, est le premier café en Inde géré par les victimes de ces attaques
    © Will Noor
  • Les cinq femmes qui le gèrent étaient des victimes, aujourd’hui ce sont des survivantes
    © Will Noor
  • Au Sheroes café, la carte est dénuée de tarif. L’addition est à la bonne grâce du client
    © Will Noor
  • On compte près de 3 000 victimes d’attaques à l’acide dans le pays, pour environ 400 survivantes
    © Will Noor
  • Car en Inde, acheter de l’acide est d’une simplicité affligeante
    © Will Noor
  • Sous la lumière profuse du café, les cicatrices se voient à peine
    © Will Noor
  • Et les filles sont plus confiantes, plus sereines
    © Will Noor
  • "Ces images sont le résultat d'une relation d'amitié que j'ai cultivé au cours de ces dernières semaines avec les filles. Mon but était d'exprimer cette connexion en images, et de voir au-delà des cicatrices"
    © Will Noor
  • Grâce à Sheoes Hangout, elle sont maintenant en mesure d'être indépendantes, et de vivre leurs rêves
    © Will Noor
  • L’ouverture du premier café de ce genre à Agra n’a rien d’anodin, puisqu'il se trouve au pied du Taj Mahal. "La plupart de ces attaques sont dues à un amour non-réciproque. Etre à côté du Taj Mahal, symbole de l’amour, nous permet de dire qu’aimer, ce n’est pas cette violence. L’amour est inconditionnel ", déclarera Megha, l'une des rescapées.
Liker sur Facebook :

Afficher les commentaires