par Corentin

"Tu t'es vu quand t'as bu ?", c'est un peu le concept de cette série de photographie signée Marcos Alberti, un photographe brésilien qui a décidé de traiter le sujet pas toujours facile des effets de l'alcool sur les gens.

Pour cela, Alberti a invité plusieurs de ses ami(e)s à passer devant l'objectif à différents degrés d'ébriété : d'abord sans rien avoir bu, puis après un, deux et trois verres de vin. "Il y a un dicton sur le vin que j'aime beaucoup et qui dit 'Le premier verre de vin est pour la nourriture, le deuxième et pour l'amour et le troisième pour le désordre' Je voulais vraiment voir si cette affirmation était vraie par moi-même" raconte-t-il.

"La première image est prise dès que l'invité est arrivé dans le studio, afin d'immortaliser le stress et la fatigue d'avoir travaillé toute la journée, mais aussi d'avoir affronté le trafic en heure de pointe pour arriver ici. Ce n'est qu'après ça que le fun et mon projet peuvent commencer. A chaque fin de verre, un shot. Rien de bien sophistiqué, juste un visage et un mur, trois fois".

Ce qui est intéressant à voir est l'évolution entre le premier verre et le dernier... Même si certains n'ont pas l'air très perturbés et semblent plutôt bien tenir l'alcool.

Liker sur Facebook :

Afficher les commentaires