Le photographe Sim Kyu-Dong, un Sud-Coréen, a voulu immortaliser les habitants de ce que l'on appelle les goshitels, ces minuscules pièces dans lesquelles des milliers de travailleurs et d'étudiants coréens sont obligés de vivre en raison de la flambée des prix de l'immobilier à Séoul.

Le résultat est saisissant autant que poétique. Il donne à voir les conditions de vie de ces étudiants et travailleurs aux revenus précaires, qui vivent dans la promiscuité la plus oppressante. Ne passez pas à côté de ces magnifiques images.

Précédent Suivant
3 / 30
Liker sur Facebook :