par Brice

Une photo poignante nous témoigne de la terrible souffrance inflifée aux orangs-outans pour la culture d'huile de palme.

Retour en 2010 : Son habitat dépouillé par les plantations d'huile de palme, une mère orang-outan s'était retrouvée emportée dans un glissement de terrain sur l'île de Bornéo, son petit encore accroché à elle. Faibles, affamés et probablement blessés, la maman et son petit s'étaient alors retrouvés près d'un village. Désespérée, la maman était en quête d'un abri et de nourriture pour sa progéniture. C'est alors que l'Homme fit son entrée sur scène.

Un groupe de villageois qui passait par là commença alors à leurs jeter des pierres, et à frapper la mère à coups de bâtons, impuissante. Selon un membre de l'International Rescue Animals, présent sur place, un mâle est ensuite arrivé pour essayer de la défendre, mais il fut immédiatement chassé. Effondrée, les villageois ont ensuite ligoté la mère avec des cordes, avant de la traîner dans une piscine pour la noyer. Mourante, ils l'ont ensuite jeté dans une cage avec son bébé. Les villageois se sont ensuite ameutés autour, et semblaient s'amuser de la situation. Quant à la maman, elle usait de ses dernières forces pour tenir dans ses bras son bébé, qui tentait de mâcher les liens qui retenaient sa mère prisonnière. 

  • Un vétérinaire de l'association est alors arrivé sur place. Malgré la foule, il réussira à extirper les deux animaux. Malgré les soins médicaux, la maman mourra, incapable de se remettre de ses blessures.

    Recueilli au centre, le bébé aura passé 5 ans à réapprendre à vivre. Il vient d'être relâché dans la nature.

  • L’orang-outan est l’un des animaux les plus "intelligents" de la forêt, il est aussi l’un des plus proches cousins de l’Homme. Il ne vit, à l’état naturel, que dans les forêts dont il est dépendant. Espèce arboricole, toute sa vie se déroule dans les hauteur.

    Rappelons que des orangs-outans sont blessés voire tués dans les incendies utilisés pour nettoyer la forêt, afin d'y installer des milliers d’hectares de plantation de palmiers à huile à bas coût. Certains planteurs qui considèrent l’orang-outan comme un ennemi pour les plantations ne se gênent pas pour les attaquer et les torturer avant de les tuer. La réduction globale de leur habitat ne fait qu’intensifier la fréquence du braconnage ainsi que la capture de jeunes orangs-outans, notamment pour en faire des animaux de compagnie à destination des particuliers, de magasins (pour appâter le client) ou de parcs d’amusement pour touristes.

    Pour ne plus cautionner, indirectement, à ces pratiques barbares, je vous invite à prendre connaissance de la liste de tous les produits contenant de l'huile de palme . Pas de morale, mais une simple prise de conscience. Sachez qu'ayant mauvaise presse, les industriels la cache derrière la mention huile ou graisses végétale. Ils les transforment aussi en dérivés ayant des fonctions spécifiques.

Liker sur Facebook :

Afficher les commentaires