par Brice

Un photographe s'attaque aux préjugés concernant les chiens sans abri et les personnes tatouées en les photographiant ensemble dans des portraits puissants.

Brian Batista a ainsi voulu braquer son objectif sur les Pit Bulls et autres races qui souffrent des pires réputations, sans fondements, en les photographiant avec les gens qui les sauvèrent de la maltraitance et de l'abandon. Le but ? Contester l'idée que tous les animaux abandonnés sont «endommagés» et que toutes les personnes tatouées sont «dégénérées». Des préjugés qui semblent persister aux Etats-Unis.

Comme le souligne le photographe : "tous les tatoués n'appartiennent pas à des groupes haineux, et tous les Pit-Bulls ou autres chiens de races considérées comme "dangeureuses" ne sont pas forcément des animaux à risques". Tel est le message véhiculé par ses photos. Voici une partie de son travail : brimanphoto.com

Liker sur Facebook :

Afficher les commentaires