par Brice

Le Caire Nid d'Espion

1 - À un haut dignitaire égyptien : "La famille royale est peut-être dégénérée mais j'peux vous assurer que la princesse Al Tarouk vaut le détour. J'peux vous dire que quand elle s'affaire elle laisse son sang royal au vestiaire ! Mais elle gueule mon vieux ! On dirait une poissonnière de Ménilmontant !"

2 - "On est en 1955 les gars, faut se réveiller. Les ânes partout, les djellabas, l'écriture illisible, ça va hein ! S'agirait de grandir ! S'agirait de grandir..."

3 - "Vous voyez l'automobile derrière moi ?

    - "Oui..."

    - "Ça fait un petit moment que je l'observe.. "

    - "Eh bien ?"

    - "Eh bien, elle est absolument impeccable.. C'est quand même bien mieux une voiture propre, non ? À l'occasion, je vous mettrai un petit coup de polish."

4 -  "C'est notre Raïs à nous : c'est M.René Coty. Un grand homme. Il marquera l'Histoire. Il aime les Cochinchinois, les Malgaches, les Marocains, les Sénégalais… c'est donc ton ami. Ce sera ton porte-bonheur"

5 - "J'aime me beurrer la biscotte"

6 - "J'ai été réveillé par un homme qui hurlait à la mort du haut de cette tour ! J'ai dû le faire taire. "

    - "Quoi ?! Vous avez fait taire le muezzin !!

    - "Ah ! C'était donc ça tout ce tintouin."

7 -  "J'aime quand une jolie femme brune m'apporte mon petit déjeuner au lit. "

    -  "Vous dites ça à toutes les femmes. "

    -  "Non juste aux jolies femmes brunes qui m'apportent mon petit déjeuner au lit."

8 - "J'aime le bruit blanc de l'eau"

9 - "C'est marrant, c'est toujours les nazis qui ont le mauvais rôle. Nous sommes en 1955, herr Bramard, on peut avoir une deuxième chance, merci."

10 - "Je n'ai jamais pu refuser quoi que ce soit à une brune aux yeux marrons

      - Et si j'étais blonde aux yeux bleus ?

      - Cela ne changerait rien vous êtes mon type de femme Larmina...

      - Et si j'étais naine et myope ?

      - Et bien je ne vous laisserai pas conduire. Ça n'a pas de sens."

OSS 117, Rio ne répond plus

11 - "Voilà, cadeau... de Noël !"

      - "Merci."

      - "Non, je dis cadeau de Noël, parce que c'est par rapport à mon prénom."

      - "Oui, c'est ce que j'avais compris."

      - "Sinon y'a,... y'a aussi les boules..."

      - "De Noël...?"

      - "Oui !! ... Ohhh, oh si c'est rigolo !"

12 - "Vous avez bien une amicale des anciens nazis ? un club ? une association peut-être ?"

13 - "Vous confondez les Juifs et les Musulmans !"

      - "Vous jouez sur les mots, Dolorès."

14 - "Écoutez mon ptit, là j'viens d'tuer un croco'. Alors si vous voulez qu'on travaille d'égal à égal, faudrait vous y mettre."

15 - "Une dictature c'est quand les gens sont communistes, déjà. Qu'ils ont froid, avec des chapeaux gris et des chaussures à fermeture éclair. C'est ça, une dictature, Dolorès.

     - "D'accord. Et comment vous appelez un pays qui a comme président un militaire avec les pleins pouvoirs, une police secrète, une seule chaîne de télévision et dont toute l'information est contrôlée par l'État ?"

     - "J'appelle ça la France, mademoiselle. Et pas n'importe laquelle ; la France du général de Gaulle"

16 - "Dame ! Rechercher un nazi avec des juifs... Quelle drôle d’idée."

     - "Et pourquoi donc ?"

     - Mais enfin il va les reconnaître."

      - "Comment ça ?"

      - "Bah je sais pas le nez déjà, les oreilles, les yeux..."

17 - "L'idée est que nous travaillons ensemble d'égal à égal"

     - "On en reparlera quand il faudra porter quelque chose de lourd"

18 - "Tous les allemands ne sont pas Nazis ! "

      - "Oui, je connais cette théorie"

  • 19 - Cette scène toute entière
  • 20 - Et enfin ce fou rire
Liker sur Facebook :

Afficher les commentaires