par Brice

Remplacer des tentes par de petites maisonnettes écologiques, voilà le beau projet que mènent des étudiants à Seattle pour venir en aide aux sans-abri.

A Seattle, comme ailleurs, le nombre de sans-abri ne fait qu'augmenter. Les camps de fortune se multiplient mais la plupart sont illégaux. Cette situation, l'organisme Sawhorse Revolution compte bien l'améliorer.

Pour cela, l'association s'est entourée d'élèves en menuiserie du secondaire devant réaliser un programme de charpenterie. Ils construiront un "éco-village" baptisé The Impossible City, installé dans l'un des trois camps reconnus par la ville. Le principe ? Bâtir des tiny houses écologiques, sorte de petites maisons facilement démontables et transportables.  Les toits sont ainsi recouverts de panneaux solaires, qui devraient fournir suffisamment d'électricité pour éclairer et chauffer l'eau. Des toilettes sèches seront également installées, ainsi qu'un espace communautaire pour cuisiner.

  • Sarah Smith, qui dirige le programme, ne prétend pas que ce projet résoudra le problème de l'itinérance, mais elle compte bien faire une diférence dans la vie des gens.

    De nombreuses personnes ont ainsi été touchées par l'initiative et par l'utilité du projet. Une levée de fonds a été organisée pour le financer. En seulement un mois, 243 personnes ont offert un total de 37,929 dollars : "Nous sommes reconnaissants, touchés, inspirés et pleins de joie", peut-on lire sur la plate-forme de crowdfunding. L'argent récolté aura permis de construire six premiers abris, mais à terme, ces constructions devraient pouvoir profiter à une centaine de sans-abri : 

Liker sur Facebook :

Afficher les commentaires