par Corentin

Mercredi dernier, le street artiste britannique Banksy, toujours très mystérieux, a dévoilé son tout dernier projet en date : Dismaland. C'est à travers un site Internet (qui a rapidement crashé sous le poids des visiteurs) que ce parc qui se veut être l'anti-thèse de Disney a donc été présenté.

Tout premier "parc de confusion", Dismaland a été bâti en quelques mois sur un terrain vague où se tient un petit parc aquatique désaffecté depuis plusieurs décennies, à une demi-heure de route de Bristol, dans la ville britannique de Weston-super-Mare.

Ce n'est pas la première fois que Banksy s'attaque directement à Disney : dans une vidéo qu'il avait réalisée il y a déjà plus d'un an, l'artiste avait montré des terroristes dégommer le pauvre Dumbo au lance-roquette, entre autres.

Une petite visite s'impose :

  • © Christopher Jobson pour Colossal
  • En réalité, ce n'est pas seulement l'oeuvre de Banksy. Une cinquantaine d'artistes de tous horizons et affinités ont participé à l'élaboration ce parc cauchemardesque. Ainsi, en plus des détournement cyniques et bizarres des manèges que l'on peut retrouver dans des parcs d'attraction (carrousels, chamboule-tout, spectacle d'orques, etc.), de nombreuses œuvres sont affichées dans ce parc d'à peine 8 000 m².

    Même les agents de sécurité sont déguisés pour l'occasion : fausses armes, faux mégaphones et oreilles de Mickey pour tout le monde !
  • © Christopher Jobson pour Colossal
  • Le parc est ouvert au public tous les dimanches à partir du 22 août et jusqu'au 27 septembre. Une installation d'à peine un mois. Pour y aller, il va falloir booker les tickers jusqu'au Royaume-Uni. Mais si vous voulez voir les Pussy Riot ou encore le groupe Massive Attack, ça peut valoir le coup de se déplacer.
  • Le plan du parc :
  • © Christopher Jobson pour Colossal
  • © Christopher Jobson pour Colossal
  • Une visite en vidéo :
  • © Christopher Jobson pour Colossal
  • © Christopher Jobson pour Colossal
  • © Christopher Jobson pour Colossal
  • © C
  • © Christopher Jobson pour Colossal
  • © Christopher Jobson pour Colossal
  • © Christopher Jobson pour Colossal
Liker sur Facebook :

Afficher les commentaires