Comment ça va ce matin ? Le week-end fut rude ? Comment étiez-vous samedi soir, plutôt bourré(e), ou complètement à l'ouest ? Un peu jovial(e), ou carrément arraché(e) ?

Comme vous le savez, la ligne qui sépare le "bourré" du "vraiment, vraiment trop bourré" est très fine. Trop fine peut-être. Pour nous aider à y voir un peu plus clair, ou moins trouble, Jacob Andrews a réalisé pour College Humor quelques illustrations qui nous montrent les différences entre le bourrage de gueule dit "normal", et ce moment où vous dépassez vos limites et finissez dans un champs de vaches. Exemples : 

  • Coucher avec quelqu'un / Coucher avec quelque chose
    © Crédits photo : Jacob Andrews
  • Danser au milieu de la piste / Pisser au milieu de la piste
    © Crédits photo : Jacob Andrews
  • Envoyer un texto à son ex / Envoyer un sexto à son ex
    © Crédits photo : Jacob Andrews
  • Se faire tatouer par ses potes / Se faire vraiment tatouer
    © Crédits photo : Jacob Andrews
  • Demander de l'aide à un pote pour vomir/ Demander de l'aide à un médecin pour une bouteille
    © Crédits photo : Jacob Andrews
  • Renter chez soi au petit matin / Finir en garde à vue pour avoir fait des choses pas très jolies jolies avec une vache
    © Crédits photo : Jacob Andrews
  • Perdre quelques chose / Absolument tout perdre
    © Crédits photo : Jacob Andrews
  • Coucher avec quelqu'un / Coucher avec quelque chose
    © Crédits photo : Jacob Andrews
Suivant
1 / 7
Liker sur Facebook :