par Alexis

Je vous invite à rencontrer les "Black Mamba", un groupe de 26 femmes visant à protéger la réserve naturelle de Balule, en Afrique du Sud, qui abrite quelques-unes des espèces les plus menacées à cause du braconnage.

Fondées en 2013, les Blanck Mamba ne chôment pas. Selon l'ONU, leurs actions auraient déjà permis l'arrestation de six personnes prises en flagrant délit de braconnage, la réduction des prises au collet de 76% (plus de 1000 pièges), et de localiser plusieurs camps de braconniers.

D'ailleurs, l'impact des Black Mamba est tel que le Programme des Nations Unies pour l’environnement (PNUE) a cette année tenu à décerner à ces jeunes femmes le prix de Champions de la Terre. En attribuant ce prix, dans la catégorie "récompense pour les actions menées et le rôle exemplaire", le PNUE salue l'influence rapide et impressionnante exercée par le groupe Black Mamba dans son combat contre le braconnage et reconnaît le courage nécessaire pour mener ce genre d'opération à bien.

La zone protégée par les Black Mambas abrite une faune abondante constituée non seulement de rhinocéros mais aussi de léopards, de lions, d'éléphants et guépards. Un réseau de plus de 2 millions d'hectares de zones protégées abritant des milliers d'oiseaux, impalas, girafes, zébus, buffles, antilopes, hyènes, crocodiles, poissons et zèbres. Rappelons que 1215 rhinocéros ont été abattus en 2014.

  • Voici les Black Mamba
    © Julia Gunther
  • "Je n'ai pas peur, je sais ce que je fais et pourquoi je le fais. Si vous voyez des braconniers, dites-leur que ça n'est même pas la peine d'essayer, dites-leur que nous sommes là et qu'ils mettent leur propre vie en danger"
    © Julia Gunther
  • "Les animaux ont le droit de vivre, ils ont le droit à la vie. Faites votre part. Quand la demande n'existera plus, le massacre s'arrêtera. Dites oui à la vie. Dites non à la corne de rhinocéros et à l'ivoire"
    © Julia Gunther
  • Les rangers patrouillent le parc pendant trois semaines consécutives, marchant jusqu'à 20 km par jour, vérifiant l'état des clôtures, recherchant les braconniers et les pièges qu'ils auraient pu poser
    © Julia Gunther
  • Le groupe connaît tellement bien son terrain qu'une simple pierre déplacée peut les conduire aux braconniers
    © Julia Gunther
  • © Julia Gunther
  • © Julia Gunther
  • Lorsqu'elles ne patrouillent pas dans le parc, les jeunes femmes ont recours à des réseaux locaux pour tenter d'identifier les éventuels braconniers, et prennent les mesures nécessaires pour les décourager
    © Julia Gunther
  • Tel est leur combat
    © Julia Gunther
  • © Julia Gunther
  • © Julia Gunther
  • Pour en savoir plus sur l'Unité Black Mamba et vous impliquer dans leurs actions, visitez leur site internet et aidez-les à lutter contre le braconnage.
Liker sur Facebook :

Afficher les commentaires