Chaque année au début du mois de septembre se déroule un rendez-vous particulier dans les hauteurs du Monte Piana : le Highline Meeting Monte Piana, lors duquel des milliers d'aventuriers fous de sensations fortes pratiquent une sorte de funambulisme entre deux pics rocheux.

Le meeting rassemble tous les ans plus de 15 000 participants, jeunes et moins jeunes, hommes ou femmes. Initié en 2012 par Alessandro d’Emilia et Armin Holzer, deux amis alpinistes pratiquant la highline (sorte de funambulisme en haute altitude sécurisé), le but de cet événement est "d'inviter des professionnels et des enthousiates du monde entier qui aimeraient s'essayer à ce sport".

Il y a également une raison particulière pour laquelle D'Emilia et Holzer ont choisi cet endroit : il y a un siècle, la montagne était l'objet d'une terrible dispute entre l'Autriche et l'Italie qui, alors que la Première Guerre mondiale venait d'éclater, ont lancé des troupes à flancs de montagne. Plus de 18 000 hommes sont morts à cet endroit qui est désormais devenu comme un "musée à ciel ouvert" à la mémoire de ces morts.

  • Et comme cette année commémore déjà les 100 ans de la guerre de 14-18, le meeting de Monte Piana en a fait de même. Sous l'impulsion de ses deux organisateur et du fabricant de hamacs de caming Ticket To The Moon, le rendez-vous s'est transformé en célébration des soldats morts aux combats qui ont eu lieu plusieurs centaines de mètres en-dessous d'eux, cent ans plus tôt, à l'aide d'une disposition de hamacs en arc-en-ciel surnommée les Rainbow Warriors. Le photographe autrichien Sebastian Wahlhütter était là pour immortaliser l'événement.
Liker sur Facebook :