La dessinatrice allemande Stéphanie Hermes revisite l'histoire de la Petite Sirène en l'imaginant vivre dans nos eaux actuelles cernées de pollution. 

Cette démarche consiste à interpeller la population sur le nombre de saletés jeté à la mer tel que les cigarettes ou encore les déchets plastiques. 

Écrit par Hans Christian Andersen en 1836, le conte de la Petite Sirène reste un grand classique, repris quelques années plus tard par Disney. 

Stéphanie Hermes a alors imaginé une Petite Sirène des temps modernes, nageant au milieu des déchets. 

Lors d'une interview, elle dévoile son désir de vouloir montrer tous les problèmes environnementaux :« Quand j’ai commencé à dessiner, je me suis demandé ce qu’elle devrait porter. Pour être honnête, je trouvais ces soutiens gorges classiques en coquillages ennuyeux et je me disais : 'J’ai besoin de quelque chose de plus réaliste. Que porterait une sirène en ce moment ? Que trouverait-elle dans l’océan ?' C’est alors que le sac plastique m’est venu à l’esprit. Cela a déclenché beaucoup de nouvelles idées par la suite…» 

Précédent Suivant
5 / 33
Liker sur Facebook :