Arnaque « vishing » : tout ce qu’il faut savoir sur cette escroquerie qui peut vous dépouiller et qui sévit en France !

Attention à cette nouvelle forme d’escroquerie par vishing qui s'étend actuellement en France ! De faux banquiers pourraient vous dérober d’importantes sommes d’argent sur votre compte. 

© Arnaque "vishing" : tout ce qu'il faut savoir sur cette escroquerie qui peut vous dépouiller et qui sévit en France !

Afficher Masquer le sommaire

On connaissait déjà le « Phishing » et le « Smishing » et une nouvelle forme d’arnaque appelée « Vishing », soit la contraction de voice (voix) et phishing ((hameçonnage) s’attaque à de plus de victimes depuis quelques mois dans l’Hexagone. Ainsi, ce jeudi 19 janvier 2023, la plateforme Cybermalveillance.gouv.fr a lancé une alerte. Une information que nos confrère du Parisien ont relayée.

L’arnaque au faux banquier par vishing

Des cybercriminels qui se font passer pour des conseillers bancaires vident les comptes bancaires de nombreux Français. En 6 mois, cette arnaque est devenue l’une des plus rentables, selon nos confrères du Parisien. En effet, la plate-forme d’assistance aux victimes Cybermalveillance.gouv.fr a reçu 1 500 alertes ces 6 derniers mois.

« Chaque victime se fait voler entre quelques milliers et des dizaines de milliers d’euros », a d’ailleurs déclaré Jean-Jacques Latour, directeur de l’expertise en cybersécurité, dans les colonnes du Parisien.

De plus en plus en vogue, cette arnaque qui rapporte gros aux escrocs est réalisée suite à un simple appel téléphonique. On appelle cela le « Vishing », contraction des mots « voice » (voix) et « phishing » (hameçonnage).

Cet article pourrait aussi vous plaire:  Black Friday : l’UFC-Que Choisir lance l’alerte sur ces différentes escroqueries !

Comment fonctionne cette escroquerie ?

Selon l’enquête de nos confrères du Parisien, ces derniers indiquent que des cybercriminels se font passer pour des conseillers bancaires qui font croire à leurs victimes que leur compte est victime d’opérations frauduleuses.

Se servant du caractère pseudo-urgent, ces malfrats mettent leurs victimes en confiance en leur offrant une solution rassurante.

Tout en vous alertant sur les mouvements suspects sur votre compte bancaire, les escrocs en savent déjà beaucoup sur vous… Votre nom, votre date de naissance, votre adresse postale et même vos coordonnées bancaires !

Le faux conseiller bancaire en ligne met alors sa victime sous pression qui lui livre des informations personnelles. Il demande aussi parfois de cliquer sur un lien directement sur votre téléphone, en vous promettant que cela permettra d’annuler une éventuelle fraude. Alors qu’en réalité, c’est l’escroc que vous avez en ligne qui est en train de pirater votre compte.

Notez que, bien souvent, cette forme d’arnaque a souvent lieu-e vendredi soir ou le week-end afin d’éviter toute vérification auprès de votre banque.

Cet article pourrait aussi vous plaire:  Voici les 5 astuces pour éviter la hausse des frais bancaires du 1er janvier 2023 !

Ces dernières années, les informations personnelles de milliers de personnes ont pu être récupérées grâce nombreuses fuites de données. Les cybercriminels rachètent donc ces données, souvent via le darknet et pour à peine quelques dizaines d’euros.

Une fois que les escrocs ont collecté toutes ces informations, il leur suffit de contacter leurs victimes de cette arnaque.

Comment se protéger ?

Cybermalveillance.gouv.fr, la plate-forme d’assistance aux victimes a publié une alerte quant à cette arnaque. Voici ses principales recommandations :

  • Méfiez-vous des messages (mail ou SMS) qui vous amènent à communiquer des informations personnelles et/ou bancaires.

 

  • Appliquez de manière régulière et systématique les mises à jour de sécurité pour éviter l’arnaque.

 

  • N’installez des applications ou logiciels que depuis les sites ou magasins officiels 

 

  • Utilisez un antivirus pour vous protéger des virus qui pourraient dérober vos mots de passe ou vos informations personnelles et bancaires

 

  • Utilisez des mots de passe différents et complexes pour chaque site et application que vous utilisez

 

  • Activez la double authentification quand elle est disponible pour éviter l’arnaque.
Vous êtes ici : Accueil / Actualités / Arnaque « vishing » : tout ce qu’il faut savoir sur cette escroquerie qui peut vous dépouiller et qui sévit en France !