Monde du cyclisme : il vient de se suicider

L'ancien cycliste professionnel Lieuwe Westra a mis fin à ses jours à 40 ans. Il souffrait depuis plusieurs années d'une dépression.

© Monde du cyclisme : il vient de se suicider

Afficher Masquer le sommaire

Le monde du cyclisme est en deuil après la disparition de Lieuwe Westra. Lieuwe Westra est un cycliste professionnel néerlandais. Il a commencé sa carrière en 2006 et a couru pour différentes équipes au cours de sa carrière, notamment Vacansoleil-DCM, Astana et Team Jumbo-Visma. Il a remporté plusieurs victoires importantes au cours de sa carrière, notamment la Classique de San Sebastián en 2013 et la Vuelta a España en 2014. Il a également remporté plusieurs étapes dans les grands tours, notamment la Vuelta a España et le Tour de France. Westra a pris sa retraite en 2017. À 40 ans, il a mis fin à ses jours.

Le biographe du cycliste annonce la nouvelle

L’ancien cycliste professionnel luttait depuis des années contre la dépression. Sur les réseaux sociaux, son biographe annonce qu’il « s’est battu avec lui-même ces dernières années et a perdu ». Tout au long de sa carrière, le cycliste a recours à des traitements pour l’aider à être plus performants. Il fait cette confidence à L’équipe en 2018.

Cet article pourrait aussi vous plaire:  Stéphane : après son élimination, Zette sort de son rôle pour la 1ère fois dans Les 12 coups de midi

« Je me faisais faire des certificats médicaux en prétextant une fausse blessure, par exemple une inflammation d’un genou. Je m’injectais (de la cortisone) pour rouler plus vite, pour décrocher des primes […] Les gens disent : « Pourquoi utilisez-vous du Tramadol (un antalgique) ? Pourquoi un inhalateur ? Vous n’avez pas d’asthme ». La réponse est simple : parce que c’est autorisé et parce que vous voulez performer davantage. Et parce que si je ne le fais pas, un autre le fera. C’est ce que pense un cycliste ». 

Les cyclistes et le dopage

Le dopage dans le cyclisme est un sujet qui a été largement discuté au cours des dernières décennies. Il s’agit de l’utilisation illégale de substances ou de méthodes pour améliorer les performances physiques des cyclistes.

Cet article pourrait aussi vous plaire:  Anne-Sophie Lapix : son mari victime du cancer, elle s'exprime et fait des révélations poignantes

Il existe plusieurs substances et méthodes utilisées pour dopage dans le cyclisme, notamment les stéroïdes anabolisants, l’EPO (érythropoïétine), le sang dopé, les hormones de croissance et les produits de masquage. L’utilisation de ces substances peut entraîner des risques pour la santé, notamment des maladies cardiaques, des accidents vasculaires cérébraux et des troubles mentaux.

Des règles bien définies

La lutte contre le dopage dans le cyclisme est devenue de plus en plus importante au fil des ans, et de nombreux organismes ont été créés pour surveiller et réglementer les pratiques de dopage dans le sport. L’Union Cycliste Internationale (UCI) est l’organisme responsable de la réglementation du dopage dans le cyclisme. Elle a mis en place des règles et des procédures pour détecter et punir les cyclistes qui se dopent.

Vous êtes ici : Accueil / People / Monde du cyclisme : il vient de se suicider