Primes carburants : vous n’êtes pas concernés ? Ces autres aides méconnues qui vont vous aider !

Avec la fin de la remise à la pompe, si vous ne pouvez pas bénéficier des primes carburants, découvrez ces autres aides pour vous aider à vous déplacer.

© Primes carburants : vous n'êtes pas concernés ? Ces autres aides méconnues qui vont vous aider !

Afficher Masquer le sommaire

Après plusieurs semaines, la remise à la pompe sur les carburants a pris fin le 31 décembre 2022. Ainsi, à compter du 1er janvier 2023, une prime carburant de 100 euros fait l’objet d’un versement à certains ménages français sous conditions de ressources. En effet, le Gouvernement souhaite ainsi continuer à protéger les Français aux revenus modestes qui ont recours à leur voiture pour se rendre à leur travail. Mais, si vous n’êtes pas éligible à ces primes carburants, savez-vous que d’autres variantes de primes carburants existent ? Buzzly vous renseigne.

La prime de covoiturage

À compter du 1er janvier 2023, les conducteurs qui optent pour le covoiturage courte-distance peuvent percevoir une prime de 100 euros. Cette prime carburants se verse par le biais de la plateforme de covoi­turage sur laquelle les trajets ont été programmés. Elle fait alors l’objet d’un versement progressif :

  • Un premier versement de 25 euros. Il a lieu au plus tard 3 mois après le premier trajet de covoiturage
  • Un second versement de 75 euros. Il a lieu au plus tard 3 mois après la réalisation du 10ᵉ trajet de covoiturage.
Cet article pourrait aussi vous plaire:  Les Gayat (Familles nombreuses) en vacances "avec l'argent de la CAF" ? La Toile crie au scandale !

Vous avez perçu une prime carburant alors que vous n’y aviez pas le droit ?

Si vous avez perçu la prime carburant alors que vous n’y avez pas le droit, le décret publié dans le Journal Officiel le 4 janvier 2023 indique que : « les sommes indûment perçues font l’objet d’une récupération ». Vous devrez alors restituer les 100 euros à l’état et vous aurez également  « une majoration de 50 euros »

Bonus écologique, aides à l’achat de véhicules peu polluants

En dehors des primes carburants, saviez-vous que lorsque vous faites l’acquisition d’un véhicule électrique neuf, vous avez la possibilité de bénéficier d’un bonus écologique ? Celui-ci peut aller jusqu’à 6 000 euros pour une voiture et 7 000 euros pour une camionnette.

Vous avez la possibilité, au préalable, de calculer le taux de votre bonus sur le site du ministère de la Transition énergétique : https://www.economie.gouv.fr/particuliers/bonus-ecologique.

Cet article pourrait aussi vous plaire:  Amandine Pellissard fracasse certaines mères de Familles nombreuses et fait des révélations choquantes !

En plus de la prime carburant, la prime à la conversion

Les primes carburants ne sont pas les seules aides. En effet, afin de vous aider à l’achat d’une voiture plus propre, une prime à la conversion (à la casse) est disponible. « Cette dernière est versée, sous condition, lors de l’achat ou de la location d’un véhicule peu polluant. Si, dans le même temps, le véhicule mis à la casse est un ancien véhicule diesel ou essence ». C’est ce qu’explique le site du gouvernement.

Vous pouvez ainsi cumuler votre bonus écologique à la prime à la conversation.

Le montant de la prime à la conversion dépend

  • du coût du véhicule dont vous voulez faire l’acquisition,
  • de votre situation fiscale
  • de la distance que vous parcourez pour vous rendre au travail.

La prime carburant concerne plusieurs millions de ménages modestes. Mais si vous ne rentrez pas dans ses cases, ces différentes aides vous aideront à vous déplacer en cette période d’inflation galopante.

Vous êtes ici : Accueil / Actualités / Primes carburants : vous n’êtes pas concernés ? Ces autres aides méconnues qui vont vous aider !