Lucas 13 ans met fin à ses jours, moqué pour son homosexualité

Lucas, un adolescent de seulement 13 ans, a mis fin à ses jours à cause du harcèlement scolaire qu'il vivait.

© Lucas 13 ans met fin à ses jours, moqué

Afficher Masquer le sommaire

Le harcèlement scolaire tue. Lucas en est le parfait exemple. Mais il n’est que le dernier d’une longue liste. Le harcèlement scolaire est un mal insidieux, et les institutions lui laissent toute la place pour exercer son pouvoir. Car le collège de Lucas avait été tenu au courant du comportement des camarades vis-à-vis du jeune garçon. Or, ce dernier a préféré s’enlever la vie plutôt que de vivre un jour de plus les moqueries et les menaces.

Lucas, un enfant moqué pour une raison bien claire

Les enfants pris pour cibles par des camarades le sont pour différentes raisons. Situation sociale, handicap, notes à l’école… Tout y passe. Mais dans le cas de Lucas, la raison est claire.

Le jeune adolescent aime en effet les garçons et assumait pleinement son orientation. Mais s’il était fier de lui, d’être ce qu’il est, ce n’était pas le cas de certains camarades. Ces derniers voient en lui un garçon différent qui mérite d’être maltraité pour cela.

Cet article pourrait aussi vous plaire:  Familles nombreuses : une maman emblématique de l'émission quitte son mari pour une femme !

Les moqueries sont si régulières que l’établissement est prévenu… et indique avoir pris avec sérieux l’affaire. Cela n’empêchera pas à Lucas de préférer s’ôter la vie.

Les parents de Lucas réclament justice

Comme souvent dans ce genre d’affaires, les élèves qui harcèlent ne sont pas punis. Mais les parents de Lucas sont bien décidés à mener un combat. Pour que leur fils soit un exemple, devienne une jurisprudence. Qu’on ne puisse plus impunément s’en prendre aux autres. Que les établissements soient dans l’obligation d’agir vite et avec dureté. 

L’avocate Maître Catherine Faivre, qui représente les intérêts de la famille de Lucas, est optimiste. « Il y a toute une série de chaînes de responsabilité qui peuvent être recherchées et engagées si en effet les éléments d’une infraction ont été constitués ».

Cet article pourrait aussi vous plaire:  Suicide Lucas 13 ans : cette phrase terrible retrouvée dans son journal intime

Une cagnotte a été ouverte

En attendant une éventuelle victoire à la suite d’un possible procès, une cagnotte a été ouverte pour venir en aide aux parents de Lucas. Plus de 7 000 euros ont déjà été récoltés. Sur les réseaux sociaux, nombreux sont les internautes à exprimer leur tristesse.

Certains, en revanche, considèrent que Lucas est le victime d’une présumée propagande . Ils pensent qu’on ne peut pas se déclarer à un si jeune âge. Les mêmes ont sans doute eu une amoureuse ou un amoureux au même âge. Un argument qui en a ulcéré plus d’un, évidemment. Et surtout, il n’enlève rien à la tragédie.

Le harcèlement scolaire tue et il est plus que temps d’agir. Il faut impérativement punir les élèves qui sont coupables. Car ce sont des vies qui sont détruites. Ou pire, qui s’arrêtent, comme pour Lucas.

Vous êtes ici : Accueil / Actualités / Lucas 13 ans met fin à ses jours, moqué pour son homosexualité