Réforme des retraites : voici les grands gagnants et les perdants du remaniement

Nombre de Français s’estiment perdants avec la réforme des retraites. Voici les mesures essentielles et quelques cas concrets qui répondaient au micro de TF1 Info.

© Réforme des retraites : voici les grands gagnants et les perdants du remaniement

Afficher Masquer le sommaire

Ce mardi 10 janvier, Elisabeth Borne, la Première ministre, a présenté le projet de réforme des retraites du gouvernement. Ce dernier va être présenté en conseil des ministres le 23 janvier puis à l’Assemblée nationale le 6 février dans le cadre d’un projet de la loi de financement de la sécurité sociale rectificatif (PLFSSR). Donc, à qui profitera ou non cette réforme des retraites ?

Les principales mesures de la réforme des retraites

C’était une promesse de campagne d’Emmanuel Macron. Le gouvernement a planché sur la mise en place d’une réforme des retraites depuis le début de son quinquennat.
Ainsi, ce mardi 10 janvier, la Première ministre, Elisabeth Borne, a dévoilé les principales mesures de la réforme des retraites. L’exécutif vise son application à compter de l’été 2023, en commençant par ceux qui sont nés après juin 1961.

Parmi les mesures qu’Elisabeth Borne a annoncées par Elisabeth Borne sur ce projet de réforme,

voici les plus importantes :
  • A dater du 1er septembre 2023, l’âge légal de départ à la retraite sera décalé de trois mois par an pour aboutir aux 64 ans en 2030.

 

  • Outre cette mesure de la réforme des retraites qui était la plus emblématique, la durée de cotisation pour bénéficier d’une retraite à taux plein sera portée à 43 ans. Ce sera dès 2027 (la réforme des retraites de 2014 prévoyait un allongement de la durée de cotisation à 43 ans en 2035).
Cet article pourrait aussi vous plaire:  Retraite progressive : âge, conditions, bénéficiaires... tout ce qu'il faut savoir avec la nouvelle réforme !

 

  • L’extinction des régimes spéciaux qui seront désormais affiliés au régime général de la retraite.

 

  • Le dispositif « carrières longues » restera en place mais avec des aménagements. En 2030, ceux qui ont commencé à travailler avant l’âge de 16 ans pourront continuer à partir à la retraite à 58 ans. Ceux qui ont commencé à travailler entre l’âge de 16 et 18 ans pourront partir à 60 ans. Et ceux qui ont commencé entre l’âge de 18 et 20 ans à 62 ans. Le dispositif « carrières longues » prendra en compte les interruptions de carrière pour l’éducation des enfants.

 

  • Par ailleurs, le minimum de pension sera désormais à 85% du Smic net. « Soit près de 1 200 euros par mois dès cette année », pour les futurs retraités ayant ainsi eu une carrière complète.

Qui est gagnant ? Qui est perdant ?

Le moins que l’on puisse dire c’est que nombre de Français ne semblent pas très favorables à cette réforme des retraites.

Sylvie, boulangère à Noyon (Oise), était l’invitée de TF1 Info ce mercredi 11 janvier. Elle est née en 1974. La réforme sera en vigueur et bien huilée lorsqu’elle partira à la retraite, à 64 ans. « Je dirais que je suis perdante parce que plus on travaille, moins on profite après », a-t-elle confié à TF1 Info
Toujours au micro de TF1 Info, Béranger et Sébastien, eux, font partie des grands gagnants de la réforme des retraites. En effet, leur carrière, très longue, a commencé à l’âge de 14 ans. « C’est une bonne nouvelle. 58 ans, c’est déjà mieux. On a encore le temps après de profiter de la vie », estime Béranger.

Cet article pourrait aussi vous plaire:  Réforme des retraites : voici ce qui est prévu si votre métier est jugé pénible !

Sylvie, la boulangère de Noyon, elle, a posé des marchandises dans des rayons pendant de nombreuses années. Elle a aussi pris un congé pour élever son fils. Étant née en 1965, elle partira à la retraite à 63 ans et trois mois. « Je suis perdante. Ce n’est pas normal de faire deux ans en plus. Je suis cassée aujourd’hui, déjà à 57 ans. C’est impossible, on ne peut plus », estime-t-elle. Agnès, quant à elle, espère que sa retraite fera l’objet d’une revalorisation à 1200 euros. « J’ai une petite retraite parce que j’ai travaillé dans l’agriculture pendant 18 ans. Donc là, je touche 982 euros par mois tout confondu », explique-t-elle à TF1 Info.

Petites pensions, carrières longues, pénibilité au travail ou carrières hachées… On s’y perd !

Vous êtes ici : Accueil / Actualités / Réforme des retraites : voici les grands gagnants et les perdants du remaniement