Compteur Linky : cette excellente nouvelle qui va ravir tous les Français, annoncée par Enedis

Les réfractaires au compteur Linky devront s'acquitter d'une facture à partir de janvier 2023. Enedis avoue ainsi que l'installation du compteur communicant n'est pas obligatoire.

© Compteur Linky : cette excellente nouvelle qui va ravir tous les Français, annoncée par Enedis

Afficher Masquer le sommaire

Initialement introduit dans le cadre de la loi sur la transition énergétique, Enedis a commencé à déployer le compteur Linky en France dès le dernier trimestre 2015. Aujourd’hui, environ 10 % des compteurs électriques ne sont pas encore des Linky. Ce chiffre représente 3,8 millions d’anciens compteurs qui fonctionnent donc encore. Nombre de Français jugent le compteur communicant, intrusif, voire dangereux. Il ne fait alors pas l’unanimité. En décembre 2022, l’AFP publiait un communiqué précisant que les foyers qui refusent le compteur Linky devront payer 5 euros par mois. Enedis confirme ainsi, que le compteur connecté n’est pas obligatoire !

Le sort des réfractaires au compteur Linky

Depuis environ un an, la Commission de régulation de l’énergie (CRE) et Enedis répètent à souhait que dès 2023, les Français qui refusent encore d’utiliser le compteur Linky devront payer une somme afin de « participer aux coûts globaux engendrés par la relève des derniers compteurs ancienne génération aux seuls clients générant ces coûts ».

Initialement, cette somme était de 8,30 euros tous les deux mois, soit 49,80 euros par an. Mais la CRE a revu le montant à la baisse. En effet, dans un communiqué du 15 décembre 2022, l’AFP a annoncé que les réfractaires au compteur Linky devront verser une somme totale de 61 euros par an à Enedis, soit environ 5 euros par mois.

Cet article pourrait aussi vous plaire:  Compteur Linky : des coupures d'électricité prévues pour éviter le blackout ? On fait le point

Cependant, ceux qui refusent l’installation du compteur Linky, pourront éviter de payer cette somme. Mais uniquement pendant deux ans.
Pour ce faire, il leur suffira de relever eux-mêmes leur compteur et de le transmettre à Enedis. Dans ce cas, aucun technicien ne se déplacera, donc Enedis ne facturera aucun frais.
Mais cette solution ne fonctionnera que jusqu’à fin 2024. En effet, dès janvier 2025, il faudra choisir : le compteur Linky ou le surcout.

« Enedis avoue enfin que le Linky n’est pas obligatoire »

À compter de 2025, rien ne vous obligera à faire installer un compteur Linky ! Pourtant, ce n’est pas ce qu’Enedis laisse entendre.

En effet, au travers de sa déclaration, Enedis reconnaît quelque part que, légalement, on peut garder son ancien compteur… À condition de faire son auto-relève et de payer un surcout de 5 euros par mois, à partir de 2025. « En reconnaissant que l’on peut légalement garder son compteur ordinaire, sans avoir rien à payer ou en échange d’une modeste facturation de 5 euros par mois… Enedis avoue enfin que le Linky n’est pas obligatoire. Ce que nous clamons depuis sept ans », peut-on lire dans les colonnes du site Politis.

Pour mémoire, et depuis 2022, les personnes qui ont déjà équipé leur logement d’un compteur Linky doivent payer 130 euros supplémentaires. Ils sont répartis sur plusieurs mois, donc environ + 10 euros.

Cet article pourrait aussi vous plaire:  Pouvoir d’achat : voici tout ce qui change pour votre portefeuille dès janvier 2023

Cette somme correspond au prix du boitier à l’unité, fabrication et pose incluses. La Cour des comptes a ainsi déclaré qu’Enedis a investi 5,7 milliards d’euros pour équiper 90% des foyers français.

Vous êtes ici : Accueil / Actualités / Compteur Linky : cette excellente nouvelle qui va ravir tous les Français, annoncée par Enedis