Le Graët : la sanction est tombée après ses propos sur Zidane, on ne va plus le revoir

L'actuel Président de la FFF doit s'en mordre les doigts d'avoir ainsi parlé de Zidane, l'un des joueurs les plus appréciés des Français.

© Le Graët : la sanction est tombée après ses propos sur Zidane, on ne va plus le revoir

Afficher Masquer le sommaire

Cela ne concerne plus uniquement le monde du sport. Le Tweet de Kylian Mbappé, reprochant ses propos à Noël Le Graët a beau être un des plus likés du footballeur, cette histoire se développe désormais dans la sphère politique. Car des ministres et des députés ont réagi pour condamner les propos de celui qui ne fait plus l’unanimité. Il y avait Joue-là comme Beckham. Il y a à présent Touche pas à Zidane.

Des propos polémiques envers Zidane 

Noël Le Graët, sur le plateau de RMC, se félicite pour la prolongation de Didier Deschamps. La question de voir un jour Zinedine Zidane sélectionneur des Bleus est logiquement arrivée sur la table. Le Président explique d’abord n’en avoir « rien à secouer » si Zinedine Zidane devient entraîneur du Brésil. Il n’a visiblement pas envisagé une seconde de voir le champion du monde prendre la place de Didier Deschamps. 

« Je ne l’aurais même pas pris au téléphone« , ajoute-t-il. « Je ne l’ai jamais rencontré et on n’a jamais envisagé de se séparer de Didier Deschamps« . Et ces déclarations ne sont pas tombées dans l’oreille de sourds. Si Zidane, fidèle à lui-même, n’a pas réagi, il a pu compter sur le soutien de dizaines et dizaines de joueurs qui le défendent et s’insurgent.

Cet article pourrait aussi vous plaire:  Nagui outré par cette annonce inattendue du gouvernement, il est sous le choc !

Zidane défendu… par des hommes et des femmes politiques

Cette histoire est-elle plus une affaire pour défendre Zidane ou pour attaquer Le Graët ? Sans doute un peu des deux. Cela fait des mois que de nombreuses personnes espèrent que le Président quitte ses fonctions. Et cela n’a jamais été aussi proche. Pas pour le harcèlement dont il est accusé. Mais pour avoir critiqué Zidane.

La ministre de Sport n’a pas hésité à critiquer le soir-même Noël Le Graët sur Twitter. « Déclarations à nouveau hors sol avec en prime cette fois un manque de respect honteux, qui nous heurte tous, à une légende du foot et du sport : un ‘président’ de la première fédération sportive de France ne devrait pas dire ça, a estimé la membre du gouvernement. Des excuses pour ce mot de trop sur Zinédine Zidane s’il vous plaît« . 

Cet article pourrait aussi vous plaire:  La somme astronomique que gagne Mimie Mathy pour un épisode de Joséphine Ange Gardien !

Toute la classe politique intervient

Les Députés de la France Insoumise font partie des premiers à avoir réagi, à l’image de François Piquemal. « Quelle honte qu’un dirigeant de la FFF tienne de tels propos. Le football français mérite mieux que M. Le Graët« .

La députée de la Nupes, Sabrina Sebaihi, saute sur l’occasion pour rappeler qu’il est temps que son mandat s’arrête. Pas uniquement pour avoir critiqué Zidane, mais surtout pour les accusations dont il fait l’objet.

Il est « plus que jamais temps de mettre un terme au mandat de ce président indigne de représenter le foot français, qui a couvert de son autorité tous les scandales de la FFF et est en prime visé par des accusations de harcèlement sexuel« . L’étau se resserre de plus en plus autour de Noël Le Graët. Tout ça à cause de /  grâce à  Zidane qui n’a pas bougé un orteil.

Vous êtes ici : Accueil / People / Le Graët : la sanction est tombée après ses propos sur Zidane, on ne va plus le revoir