Jeff Panacloc fond en larmes en évoquant son enfance : « J’étais le cassos de service », révélations bouleversantes

Jeff Panacloc a vécu une enfance difficile. Il fait une révélation choquante. On va vous dévoiler les détails dans cet article !

© Jeff Panacloc fond en larmes en évoquant son enfance : "J'étais le cassos de service", révélations bouleversantes

Afficher Masquer le sommaire

Jeff Panacloc est l’un des meilleurs ventriloques en France. Depuis plusieurs années, il fait le tour du pays pour montrer sa grande performance sur son art. Mais avant de devenir ce qu’il est aujourd’hui, Jeff Panacloc a traversé une époque bien difficile durant son enfance. Un épisode de sa vie qu’il a raconté en larmes sur le plateau de Frédéric Lopez.

Jeff Panacloc invité par Frédéric Lopez

De retour sur nos écrans, Frédéric Lopez a enchanté les téléspectateurs avec la présence tant attendue de Jeff Panacloc. L’animateur, comme dans son accoutumé, reçoit trois invités exceptionnels dans une maison isolée. Durant cette période, Frédéric Lopez revient sur le parcours de chaque invité. Il prend le temps et surtout il demande les événements marquants dans la vie de ses invités.

Dimanche à la campagne est une belle occasion pour les téléspectateurs de connaître certaines faces cachées de l’un de leurs idoles. Ce dimanche 8 janvier, Jeff Panacloc faisait partie des invités de Frédéric Lopez. Pendant que l’équipe de la production tente de le mettre bien à l’aise etc., sans oublier la règle d’or de l’émission : Se séparer de son téléphone portable.

Cet article pourrait aussi vous plaire:  TPMP : un spectateur fait interruption en direct, la sécurité contrainte d'intervenir

« On est tous addicts à notre téléphone même quand on ne le veut pas. Pour beaucoup de célébrités, c’est étrange de se débarrasser de son téléphone ». Il est donc difficile de devoir laisser son portable. Et encore plus les célébrités, qui doivent se sentir coupable de devoir laisser leurs abonnés sans nouvelles et sans rien. Mais telle est la règle de Dimanche à la campagne de Frédéric Lopez.

Jeff Panacloc est alors revenu sur une époque de son enfance où il se sentait le moins mal de sa vie.

Un entretien remplit d’émotions !

Dimanche 8 janvier, Jeff Panacloc, l’humoriste et célèbre ventriloque est revenu sur une époque douloureuse de sa vie, lors de son entrevue avec Frédéric Lopez.

« J’étais pas populaire, je me casse beaucoup la jambe donc on m’appelait ‘le petit gros à la béquille’. Force est de constater que je n’étais pas le plus populaire de l’école » s’est confié Jeff Panacloc.

Cet article pourrait aussi vous plaire:  Florent Pagny enfin guéri de son cancer ? Les révélations inédites d'un journaliste de Closer !

Une confidence qui attire particulièrement l’attention de l’animateur qui lui demande : « Vous diriez que vous avez vécu du harcèlement quand vous étiez enfant ? » Une question que Jeff Panacloc a répondu avec émotion : « Ça serait un bien grand mot de dire « harcèlement », mais au collège j’avais vraiment l’impression d’être à part et que j’étais pas très intéressant visiblement. En tout cas mes passions n’intéressaient pas les autres et j’étais un peu le cassos de service ».

Jeff Panacloc a été très bouleversé en se remémorant cette époque de son enfance. Mais il faut dire que c’est également grâce à cela qu’il a pu retrouver sa voie.

Jeff Panacloc : Cette période a fait de moi ce que je suis aujourd’hui

Jeff Panacloc est presque convaincu que son enfance douloureuse et remplie d’épreuves lui a permis d’avoir beaucoup de forces pour devenir ce qu’il est en ce moment.

« Je pense que ce qui m’a forcé à faire ce que je fais aujourd’hui. L’amour des gens, l’amour du public… », et Jeff Panacloc n’a pas pu continuer. Très ému, il a fondu en larmes. Une séquence très émouvante !

Vous êtes ici : Accueil / People / Jeff Panacloc fond en larmes en évoquant son enfance : « J’étais le cassos de service », révélations bouleversantes