CAF : à cause de ses publications Facebook elle est obligée de rembourser 25 000 euros, le drame !

La CAF a réalisé qu'une allocataire manquait d'honnêteté. Après des années à mentir, elle a été piégée… par son compte Facebook.

© CAF : à cause de ses publications Facebook elle est obligée de rembourser 25 000 euros, le drame !

Afficher Masquer le sommaire

On vous le répète mais il est évidemment inutile de mentir à la CAF pour toucher plus d’allocations. Pendant un temps, sans doute que vous allez percevoir les aides. Mais la CAF finit toujours par réaliser l’arnaque. Grâce à ces connexions avec d’autres organismes officiels, ou grâce aux réseaux sociaux. Une femme le sait trop bien, elle qui a menti entre 2014 et 2018 et qui s’est fait prendre la main dans le sac à cause de son compte Facebook.

CAF : elle ment pendant des années mais se fait prendre

Une allocataire de la CAF a indiqué, entre 2014 et 2018, qu’elle vivait seule. Elle a ainsi touché un certain nombre d’allocations… qu’elle n’aurait jamais dû toucher. Pourquoi ? Car elle ne vivait pas seule mais avec son compagnon. Elle a donc fait une fausse déclaration dans l’espoir de toucher plus d’argent.

Cet article pourrait aussi vous plaire:  CAF : une incroyable revalorisation prévue, voici les deux aides proposées !

Si son arnaque fonctionne pendant un temps, la CAF finit par s’en rendre compte. On le sait, elle est en lien avec des organismes comme l’URSSAF, Pôle Emploi ou le Trésor Public. Elle peut donc repérer les incohérences. Mais ce n’est pas grâce à eux que l’arnaque a été révélée. Non, la femme a été prise la main dans le sac à cause de son compte Facebook. Les agents de la CAF ont pu remarquer qu’elle vivait avec son compagnon âgé de 45 ans. 

La femme avoue et doit rembourser la CAF

La femme en question est très active sur Facebook. Les agents de la CAF, qui suspectent une arnaque, mènent donc leur enquête. Ils finissent alors par comprendre qu’elle ne vit pas seule. Confrontés par les agents de la CAF, la femme et son compagnon ont fini par avouer les faits qui leur sont reprochés. 

Cet article pourrait aussi vous plaire:  CAF : date, montant, tout ce qu'il faut savoir sur la prime de Noël

Les deux allocataires doivent donc rembourser les trop-perçus qui s’élèvent à plus de 25 000 euros. Il faut dire que, rien que grâce à son statut de mère isolée, elle avait pu toucher plus de 14 000 euros. En plus du remboursement, ils doivent également payer une amende pour cette fraude.

Certains trichent pendant que d’autres oublient

Cela peut sembler fou, mais la CAF perd de l’argent en versant des aides à des gens qui ne devraient logiquement pas les toucher… mais en gagnant puisque nombreux sont les allocataires qui ne touchent pas certaines aides alors qu’il y ont droit. Plusieurs centaines de milliers de Français ne font pas leur demande pour toucher le RSA, par exemple. Cela représente une perte moyenne par mois de 330 euros. 

Difficile d’expliquer ce non-recours. Peut-être ignorent-ils qu’ils y ont droit, peut-être qu’ils pensent que cette aide est versée automatiquement. Ou peut-être ont-ils honte d’en faire la demande.

Vous êtes ici : Accueil / Actualités / CAF : à cause de ses publications Facebook elle est obligée de rembourser 25 000 euros, le drame !