Aides sociales : le calendrier des augmentations pour 2023 enfin dévoilé !

Pour faire face à l'inflation galopante, les Français vont pouvoir bénéficier de plusieurs aides sociales, revalorisées en 2023. Buzzly vous dit tout.

© Aides sociales : le calendrier des augmentations pour 2023 enfin dévoilé !

Afficher Masquer le sommaire

Le monde traverse une période d’inflation historique. Ainsi, en France, sur le front des aides sociales de nombreux changements arrivent. En cette période inquiétante d’inflation galopante, le pouvoir d’achat diminue à mesure que la consommation diminue. Ainsi, les dépenses en biens et services réduisent donc aussi. En ce début d’année de nombreux Français n’ont de cesse de penser à leur pouvoir d’achat de 2023 et calculent déjà leur budget. De plus, plusieurs changements auront un impact sur leurs finances. Augmentation des retraites et du Smic, aide carburant, Hausse du ticket resto… Voici de nombreux changements qui interviendront, au niveau des aides sociales et autres domaines, en 2023.

Augmentation du Smic

Parmi toutes les aides sociales, à compter du 1er janvier 2023, le Salaire Minimum Interprofessionnel de Croissance (Smic) augmentera de 1,81%. Le Smic horaire brut passera ainsi de 11,07 euros à 11,27 euros. Et le Smic mensuel augmentera donc d’environ 30 euros pour atteindre 1 709,28 euros bruts. Soit 1 353,07 euros net par mois.

Aides sociales et prestations familiales

Tous les ans, au 1er avril, les prestations familiales font l’objet d’une revalorisation en fonction de l’inflation des douze derniers mois. Une augmentation de 4 % a déjà été appliquée à l’été 2022, en tenant compte des prévisions de l’inflation annuelle.

Ainsi, parmi les revalorisations des prestations familiales et autres aides sociales, on retrouve : Les allocations familiales. La primes à la naissance et à l’adoption. L’allocation adultes handicapés (AAH). Le revenu de solidarité active (RSA). La prime d’activité. Les pensions d’invalidité. L’allocation de solidarité spécifique (ASS) des chômeurs en fin de droits.

Plan Épargne Logement (PEL) et Livret A

Une grande première depuis 22 ans ! Une des revalorisations concerne le taux d’intérêt du Plan épargne logement (PEL). Au premier janvier 2023, celui-ci est passé à 2 %. À noter que ce taux ne s’appliquera qu’aux PEL ouverts à compter du 1er janvier 2023. Il ne s’agit pas d’aides sociales mais cette revalorisation aidera aussi au pouvoir d’achat.

Cet article pourrait aussi vous plaire:  Retraite, prime exceptionnelle… : voici tout ce qui va changer pour votre portefeuille en novembre

Le taux du Livret A et du Livret de développement durable et solidaire (LDDS) fera aussi l’objet d’une revalorisation au début du mois de février. Le taux étant actuellement de 2%, le montant de cette revalorisation sera communiqué autour du 15 janvier.

De nouvelles mesures pour les aides sociales mais aussi l’augmentation des retraites

En plus de l’augmentation de certaines aides sociales pour nos séniors… À dater du 1er janvier 2023, les pensions de retraite du régime de base feront l’objet d’une revalorisation. Cette revalorisation, de 0,8%, viendra s’ajouter aux deux hausses de 2022. Pour mémoire, elles étaient de 1% en janvier et de 4% en juillet. Cette augmentation concerne 14 millions retraités.

Donc, en ce qui concerne les retraites de base, à l’exception de celle des avocats et l’allocation de solidarité aux personnes âgées (ASPA), le taux est aujourd’hui de 0,8 %.

Les retraites complémentaires des libéraux cotisant à la Caisse interprofessionnelle de prévoyance et d’assurance vieillesse (Cipav) ont fait l’objet d’une revalorisation de 5,3 %. La revalorisation de celles des commerçants et artisans, elle, est de 4,8 %.

Évolution du barème de l’impôt sur le revenu

Dès le 1er janvier 2023 le barème de l’impôt évoluera ! Cette hausse vise à calmer les effets de l’inflation sur vos impôts. Mais elle n’aura évidemment pas des effets immédiats sur votre budget.

« Le barème applicable pour le calcul de l’impôt sur vos revenus en 2022 devrait par conséquent être revalorisé de 5,4%. Pour un même niveau de revenu, de nombreux contribuables devraient payer moins d’impôts l’an prochain« , explique MoneyVox.

Du côté des aides sociales : du changement à la pompe !

Pour aider le pouvoir d’achat des Français le gouvernement a déployé plusieurs aides sociales courant 2022. Mais, malheureusement, la remise de 10 centimes par litre de carburant  a pris fin le 31 décembre 2022.

Cet article pourrait aussi vous plaire:  Cette usine procréait artificiellement des bébés, elle fait froid dans le dos et scandalise la Toile !

Ainsi, pour prendre le relai de cette mesure carburant, le gouvernement a annoncé la création d’un nouveau dispositif.
 En effet, une « indemnité carburant » prendra la forme d’un chèque de 100 euros. Il fera l’objet d’un versement aux 10 millions de travailleurs les plus modestes à compter de janvier 2023. Les conditions sont disponibles sur le site du service public.

Hausse du plafond des tickets resto

Parmi les aides sociales, dès le 1er janvier 2023 le plafond d’exonération des tickets restaurant a augmenté. La part employeur passera alors de 5,92 à 6,50 euros. Soit 10% de revalorisation. 


Concrètement, selon MoneyVox « la valeur faciale des titres-restaurant que vous obtenez pour chaque jour de travail devrait atteindre 13 euros l’année prochaine. Contre 11,84 euros jusqu’à présent. Le plafond journalier, c’est-à-dire la somme maximale que vous pouvez dépenser en titres-restaurant, reste quant à lui à 25 euros ». 
Quel est le but ? « Soutenir le pouvoir d’achat des salariés et leur donner accès à un repas complet et sain », explique le député Marc Le Fur.`

Aides sociales : réforme de l’assurance chômage

Les allocations d’assurance chômage font partie des revalorisations des aides sociales de 2023. Attention, elles ont déjà fait l’objet d’une revalorisation de 2,9 % à compter du vendredi 1er juillet 2022. Cette mesure concernait ainsi 2,1 millions d’allocataires.

Les montants des allocations d’assurance au 1er juillet 2022 sont donc les suivants :

L’allocation minimale passe donc de 29,56 euros à 30,42 euros par jour. À Mayotte, elle est de 15,20 euros par jour contre 14,77 euros.

  • La partie fixe de l’allocation d’aide au retour à l’emploi (ARE) passe ainsi de 12,12 euros à 12,47 euros par jour payé. Elle s’ajoute à la partie proportionnelle de l’allocation qui équivaut à 40,4 % de l’ancien salaire.
  • L’allocation d’aide au retour à l’emploi formation (ARE-F) est au minimum de 21,78 euros par jour contre 21,17 euros. À Mayotte, elle est de 10,89 euros par jour contre 10,58 euros.

 

Vous êtes ici : Accueil / Actualités / Aides sociales : le calendrier des augmentations pour 2023 enfin dévoilé !