Elle paie ses courses au supermarché 30 euros à la place de 2900 euros : ce plan infaillible et redoutable !

Une caissière a aidé ses sœurs. Elles ont pu passer à la caisse du supermarché sans payer l'intégralité des courses.

© Elle paie ses courses au supermarché 30 euros à la place de 2900 euros : ce plan infaillible et redoutable !

Afficher Masquer le sommaire

Cette histoire folle s’est déroulée en France. Un employeur a porté plainte contre sa caissière pour escroquerie. En effet, cette dernière a aidé ses sœurs à frauder. Au moment de passer à la caisse du supermarché, elles n’ont pas payé la somme qu’elles auraient dû logiquement payer. De quoi faire de belles économies.

Retour sur les faits : une arnaque bien rodée au supermarché

Les faits remontent au mois de décembre 2020. Nous sommes à la toute fin de l’année, le 31 du mois. Comme beaucoup d’autres consommateurs, deux adolescentes entrent dans un supermarché Carrefour de Thionville. Elles ont chacune un chariot. Dans ce supermarché, il est possible de scanner soi-même les produits qu’on décide d’acheter et de mettre dans le cadis. Mais les deux coupables décident de scanner uniquement les produits les moins chers.

Cet article pourrait aussi vous plaire:  Arnaque aux faux policiers : ces escrocs volent un couple âgé, ils sont traumatisés à vie !

Une fois les deux chariots bien remplis et les courses terminées, elles se rendent vers les caisses. Elles ne choisissent pas au hasard. Elles se dirigent immédiatement vers la caisse tenue par leur sœur. Elle leur fait alors payer une somme dérisoire. En effet, comme le rapportent nos confrères du Progrès, elles paient seulement 30 euros alors qu’elles doivent au supermarché… 2900 euros !

Les vigiles du supermarché remarquent l’arnaque

L’arnaque semble parfaite. Mais c’est sans compter sur l’expérience des vigiles du supermarché. Ces dernières savent repérer une arnaque, même quand elle est bien menée. Alors qu’elles sortent du magasin, elles ne font pas beaucoup de mètres. En effet, elles sont interpellées par les vigiles du supermarché qui les arrêtent.

Le supermarché a logiquement porté plainte contre la caissière de 23 ans. Cette dernière est inconnue des services de police. Son casier judiciaire est vierge. De quoi expliquer la peine, peu lourde. Elle a en effet été condamnée à 70 heures de travail d’intérêt général à faire dans les 18 prochains mois.

Cet article pourrait aussi vous plaire:  Voici la meilleure tablette de chocolat du marché selon l'UFC Que Choisir !

« Ce sont mes sœurs qui en ont eu l’idée, a-t-elle expliquée. Au début, je ne voulais pas. Puis j’ai fini par céder pour des produits alimentaires uniquement ».

Le tribunal n’est pas convaincu par la défense de la caissière

Pour défendre la jeune femme, son avocate décide d’appuyer sur sa situation financière. Elle met en avant les difficultés de sa famille. « C’est une famille qui se trouve dans une situation de grandes difficultés financières. Son contrat se terminait. Elle s’est laissé entraîner dans cette situation qu’elle n’a pas été en mesure de stopper ».

Mais cette explication a du mal à convaincre Eric Lambert, le président du tribunal. Pour une simple et bonne raison. « Sur les 2 900,75 € de marchandises, il n’y avait que 300€ de denrées alimentaires ». Cela prouve que voler ne mène à rien et que les coupables sont souvent rattrapés pour répondre de leur méfait.

Vous êtes ici : Accueil / Actualités / Elle paie ses courses au supermarché 30 euros à la place de 2900 euros : ce plan infaillible et redoutable !