Compteur Linky, bouclier tarifaire, taxe habitation : la mauvaise nouvelle est tombée pour janvier 2023

Durcissement des mesures côté compteur Linky, Taxe habitation, bouclier tarifaire... Voici quelques changements importants qui interviendront dès janvier 2023 !

© Compteur Linky, bouclier tarifaire, taxe habitation la mauvaise nouvelle est tombée pour janvier 2023

Afficher Masquer le sommaire

À dater du 1er janvier 2023, des changements interviendront dans de nombreux domaines. Compteur Linky, bouclier tarifaire, énergie, rénovation et efficacité énergétiques, logement, taxe d’habitation… Ce sont autant de mesures qui tenteront de relever le défi, entre autres, de la transition écologique. Vous n’avez pas encore fait installer de compteur Linky ? Savez-vous qu’à compter du 1er janvier 2023, vous serez passibles d’une amende !

Nombre de changements pour 2023

Outre le durcissement des règles à propos du compteur Linky, de nombreux changements auront lieu pour les Français à compter du premier janvier 2023. En effet, ces changements concernent plusieurs domaines. Le bouclier tarifaire des prix de l’énergie, par exemple, déjà prolongé jusqu’en décembre 2022 pour le gaz, et jusqu’au 1er février 2023 pour l’électricité, sera reconduit en 2023. En effet, face à la hausse des prix de l’énergie, le gouvernement l’avait annoncé, le 14 septembre 2022 dans sa conférence sur la situation énergétique.

« Cela concerne donc tous les ménages, les logements sociaux. Les copropriétés et les petites entreprises. Aussi les plus petites communes », avait alors déclaré Elisabeth Borne. Non sans informer une hausse des prix de l’énergie en 2023.

Réfractaire au compteur Linky ? Lisez bien ce qui suit !

Aussi, parmi tous les changements qui s’imposeront en 2023… Les réfractaires au compteur Linky ont du souci à se faire !

Cet article pourrait aussi vous plaire:  Compteur Linky : les réfractaires vont devoir payer une amende tous les mois !

Le compteur Linky communicant a investi 35 millions de logements à travers la France depuis 2015. Cependant, ce nouveau compteur intelligent a provoqué bien des débats sur différents points (vie privée, surcout, arnaques, …) ou des inquiétudes en ce qui concerne la vie privée.
 « Pour ces 3,8 millions de foyers encore non équipés, les raisons peuvent être liées à des problèmes de communication. Notamment dans le cas de logements secondaires, à des problèmes techniques ou à des clients refusant de poser le compteur », a déclaré Enedis.

À compter du 1er janvier 2023, les foyer ayant refusé jusque-là l’installation du compteur Linky, et qui n’auront pas communiqué au moins un relevé d’index en 2022, devront payer une indemnité pour couvrir ce service. Et notez cette décision concerne tous les fournisseurs d’énergie. C’est ce qu’a décidé la Commission de régulation de l’énergie (CRE).

Quel sera le montant que vous devez payer en cas de non-équipement du compteur Linky ?

Pour tous les foyers qui n’auront pas fait installer de compteur Linky, plusieurs possibilités se présentent :

  • Vous avez refusé l’installation du compteur Linky. Vous n’avez pas communiqué d’index de consommation à Enedis depuis un an ? Vous serez donc redevable, à partir du 1er janvier 2023, de 8,30 € tous les deux mois (soit 49,80 € HT par an) pour cette intervention par les agents d’Enedis. Vous êtes concerné seulement si vous n’avez communiqué aucun relevé d’index au cours des 12 derniers mois.
  • Vous effectuez et communiquez au moins une fois par an à Enedis une auto-relève de votre consommation sur votre compteur ancienne génération ? Vous bénéficierez encore de la gratuité du service. Cette gratuité sera en vigueur jusqu’en décembre 2024.  Si en janvier 2025, vous n’avez pas encore fait installer un compteur Linky, vous ne bénéficierez plus de cette gratuité. Et ce que vous effectuiez ou non d’auto-relèves. Sauf si la pose du compteur Linky est impossible pour des raisons exclusivement techniques.
Cet article pourrait aussi vous plaire:  Compteur Linky : des utilisateurs arnaqués de 6 000€, on fait le point sur cette escroquerie !

Les autres changements

En dehors du compteur Linky, à compter de 2023, ce sera aussi la fin de la taxe d’habitation. Un changement qui est le bienvenu pour les 20 % de ménages fiscaux.

Une évolution aussi du côté des travaux de rénovation énergétique. En effet, Depuis le 1er janvier 2020, MaPrimeRénov’ est une aide qui permet de financer des travaux et/ou dépenses de rénovation énergétique. Il s’agit d’une aide que l’Agence nationale de l’habitat (Anah) verse. Ainsi, le Projet de Loi de Finances pour l’année 2023 prévoit de booster le dispositif Ma Prime Rénov. Le but est d’augmenter les chantiers permettant de réaliser des économies d’énergie, dans un contexte inquiétant de flambée des prix. La plateforme service-public.fr précise alors que vous devez faire « la demande d’aide à partir du 1er janvier 2023 et son coût à 5 000 € TTC (aide aux ménages modestes pour la réalisation de travaux pour un gain d’au moins 35 %) ». Pourquoi ne pas faire installer un compteur Linky par la même occasion ?

Vous êtes ici : Accueil / Actualités / Compteur Linky, bouclier tarifaire, taxe habitation : la mauvaise nouvelle est tombée pour janvier 2023