CAF : plus de 100 euros perdus tous les mois par les Français qui ne réclament pas leurs aides sociales !

Le taux de non-recours ne cesse de croître. Le montant des aides non réclamées à la CAF, la MSA ou d'autres organismes avoisinerait aujourd’hui les 10 milliards !

© CAF plus de 100 euros perdus tous les mois par les Français qui ne réclament pas leurs aides sociales !

Afficher Masquer le sommaire

En cette période d’inflation galopante où la précarité devient un phénomène inquiétant, le gouvernement fait tout pour protéger le pouvoir d’achat des Français les plus modestes. Malgré la hausse du nombre de personnes qui vivent en dessous du seuil de pauvreté, les organismes sociaux comme la CAF constatent un taux de non-recours qui ne baisse pas.

Le non-recours aux prestations sociales

En France, environ 10 milliards d’aides sociales ne sont pas versées et on appelle cela le non-recours. Celui-ci concerne les prestations sociales de différents organismes, comme la CAF, la Caisse Primaire d’Assurance Maladie ou Pôle Emploi. Il s’agit de personnes éligibles à une ou des prestations sociales et qui ne les perçoivent pas. Le phénomène concerne à la fois les aides financières, comme les allocations et les aides non financières dans le cadre par exemple de service à la personne.

Malgré des difficultés financières et un pouvoir d’achat en berne, de nombreux Français ignorent donc encore leurs droits. Ainsi, pour diverses raison, ils passent parfois à côté de centaines d’euros par mois. La Caisse d’Allocations Familiales (CAF) et la Mutuelle Sociale Agricole (MSA) estiment d’ailleurs chaque trimestre que les sommes qui n’ont pas fait l’objet de versements à leurs ayants droit sont équivalentes à plus de 750 millions d’euros.

Cet article pourrait aussi vous plaire:  CAF : l’astuce automatique pour les français éligibles qui ne demandent pas leurs aides !

Les solutions de la CAF

La simplification des formalités pour recevoir certaines indemnités fait partie des solutions que les organismes sociaux tels que la CAF et la MSA proposent.

En effet, désormais, quasiment toutes les demandes de prestations se font en ligne. Ainsi, les allocataires n’ont pas besoin de se déplacer. Aussi, des conseillers sont joignables par téléphone, en agence, voire en visioconférence, et ils accompagnent tous ceux qui pourraient rencontrer des difficultés dans leurs démarches.

Pourtant, depuis l’instauration de ce nouveau système par la CAF et la MSA, l’importance du non-recours est toujours présente. En effet, selon la CAF et la MSA, des millions d’euros restent encore à verser aux personnes en situation précaire. Pour apporter une aide supplémentaire, les personnes éligibles à certaines aides sociales qu’elles n’ont pas réclamées recevront bientôt des demandes pré-remplies de prestations CAF et MSA. Ainsi, ils n’auront plus que deux simples tâches à accomplir. Compléter le document et le renvoyer à l’agence en charge de leur dossier pour commencer à profiter de leurs droits.

Pourquoi certains Français ne réclament leur dû ?

Le non-recours à la CAF ou la MSA mais également la Caisse Primaire d’Assurance Maladie ou Pôle Emploi est important. Par exemple 36% ne réclament pas le Revenu de Solidarité Active57 et 70% qui passent à côté de l’Aide Complémentaire à la Santé. . Entre 21 et 34% de personnes laissent tomber leur Couverture Maladie Universelle Complémentaire possible… Ce sont autant de chiffres qui évoquent l’ampleur de ce phénomène.

Cet article pourrait aussi vous plaire:  CAF : voici les dates à ne surtout pas louper pour toucher vos aides en 2023 !

Le non-recours concerne aussi l’Allocation Personnalisée à l’Autonomie. Elle est versée par le Conseil Départemental et non la CAF et concerne entre 20 et 28%.

En ce qui concerne la prime d’activité de la CAF, ce sont 27% des Français qui ne la demandent pas.

« La question de la dignité et de la honte »

Le principal problème est que jusqu’à aujourd’hui les personnes que touche le non-recours n’ont jamais reçu aucune alerte. Ainsi, pour « encourager un recours plus important aux prestations sociales disponibles », certains dispositifs verront le jour en 2024.
En effet, Jean-Christophe Combe, le Ministre des Solidarités, de l’Autonomie et des Personnes handicapées, a déclaré : « À partir de 2024, les Caisses d’Allocations Familiales (CAF) enverront donc des formulaires pour les demandes qui concernent le R. S. A, la prime d’activité ou autre, comme c’est le cas pour la déclaration fiscale pré-remplie ».

Les principales raisons de ce non-recours des aides sociales sont non seulement ce défaut d’information, mais aussi la complexité du système de prestations… Voire la dignité et la honte. « En effet, il existe plus de cinquante aides distinctes, attribuées par différents niveaux : l’Etat, le département, les collectivités locales, etc. L’identification de l’organisme à contacter est souvent malaisée. Enfin, la question de la dignité et de la honte ressentie à solliciter une aide peut entrer aussi en jeu », explique le site nos-services.com.

Vous êtes ici : Accueil / Actualités / CAF : plus de 100 euros perdus tous les mois par les Français qui ne réclament pas leurs aides sociales !