CAF : voici les différentes aides qui vont vous accompagner dans vos projets !

Prêt CAF, prêt à taux zéro, prêt Action Logement… Souhaitez-vous accéder à la propriété ou faire des travaux de rénovation ? Voici quelques dispositifs qui vous aideront !

© CAF voici les différentes aides qui vont vous accompagner dans vos projets !

Afficher Masquer le sommaire

Vous envisagez de devenir propriétaire de votre logement ? Ou faire des travaux de rénovation ? Certaines collectivités locales et la CAF accordent des aides financières qui permettent aux ménages d’accéder à la propriété. Pour connaître ces aides et les modalités de leur attribution, suivez Buzzly !

Prêt à taux zéro et Prêt action logement

Le prêt à taux zéro, que l’on appelle aussi PTZ, est un prêt immobilier sans frais de dossier. Aussi, les intérêts de ce prêt sont à la charge de l’État, destiné à l’achat d’un logement neuf ou à réhabiliter.
Avec le prêt à taux zéro, l’État soutient l’accession à la propriété des foyers à revenus modestes et intermédiaires. Sous conditions de ressources, il permet d’acquérir sa première résidence principale.
Comme son nom l’indique le PTZ est gratuit. Il peut s’étaler sur une durée de 20, 22 ou 25 ans avec une période de remboursement différé d’une durée de 5, 10 ou 15 ans. Pendant cette période, le foyer n’aura à régler aucune mensualité.
Vous pouvez bénéficier d’un PTZ si vous n’avez pas été propriétaire de votre résidence principale au cours des deux dernières années qui précèdent le prêt.
À noter qu’il s’agit d’un prêt qui ne peut, en aucun cas, financer la totalité de l’achat de votre résidence. Vous aurez donc à l’accompagner d’un ou plusieurs prêts.
Quant au prêt Action Logement (ex-1 % Logement) est un prêt complémentaire au prêt immobilier principal. Il concerne les salariés des entreprises du secteur privé non agricole d’au moins 10 employés. On l’appelle aussi prêt d’aide à l’accession ou encore prêt employeur.
Le montant maximum du prêt Action Logement est de 40 % du montant de l’opération.  Il peut varier de 7 000 euros à 40 000 euros, selon la zone géographique dans laquelle se situe le logement. La majorité des établissements de crédit accordent le PTZ.

Cet article pourrait aussi vous plaire:  Aides financières : voici tout ce qui change pour votre budget en décembre !

Prêt d’accession sociale (PAS)

Le Prêt d’accession sociale (PAS) à la propriété est un prêt que l’on accorde sous conditions de ressources. Son taux d’intérêt est avantageux. Ce prêt concerne les personnes qui achètent leur résidence principale et aux propriétaires qui font des travaux dans le logement qu’ils occupent.

Le prêt accession sociale à la propriété est possible si vos ressources sont inférieures à un certain plafond. Ce plafond varie en fonction de la localisation du logement et du nombre de personnes qui l’occupent.

Le PAS peut financer la totalité d’une opération immobilière.

En revanche, notez bien qu’il ne peut pas financer les frais suivants :

  • Frais de notaires, c’est-à-dire des droits de mutation et des frais de notaire
  • Frais d’instruction du dossier
  • Éventuels frais d’achat des meubles pour meubler le logement

La majorité des établissements de crédit accordent le PAS. Vous pouvez contacter votre banque pour savoir si elle a signé un accord avec l’État lui permettant d’accorder des PAS.

Le prêt CAF

La Caisse d’allocations familiales (CAF) est aussi en mesure d’accorder un prêt. Il s’agit d’un prêt complémentaire ayant pour objet de faciliter l’accès à un logement et il va aux foyers les plus modestes.
Les conditions et modalités de ce prêt peuvent varier d’un organisme à l’autre. En effet, ce sont des prestations que la CAF gère de manière territoriale. Grâce à un barème explicatif sur le site de la CAF, on peut estimer que le taux d’intérêt du prêt CAF s’élève à 1 %. La durée de ce prêt CAF, elle, s’étend sur 60 mois maximum.

Cet article pourrait aussi vous plaire:  CAF : bonne nouvelle pour ces Français, ce versement surprise de 154,45 euros et plus !

Aides de l’Anah

A l’instar de la CAF, l’Anah (Agence nationale de l’Habitat) propose plusieurs aides. Il s’agit d’un établissement public qui met en œuvre la politique nationale d’amélioration des logements privés. Cela concerne notamment la rénovation thermique de l’habitat et la lutte contre la précarité énergétique.

Pour profiter des aides de l’Anah, il faut que votre logement soit votre résidence principale et qu’il date d’au moins 15 ans.

Si vous remplissez les conditions, vous pouvez bénéficier des aides telles que :

  • MaPrimeRénov’ pour la rénovation énergétique de votre bien
  • Habiter Facile pour adapter votre logement à une perte d’autonomie
  • Loc’Avantages si vous êtes propriétaire bailleur

Vous pouvez bénéficier de ces différentes aides en fonction de vos revenus, avec des critères à respecter :

  • Le montant minimum des travaux doit être de 1 500 euros
  • Pas de prêt à taux zéro au cours des 5 dernières années.
  • Au terme des travaux, vous vous engagez à vivre au moins 6 ans dans votre logement

La réduction de la TVA

Si vous décidez d’investir dans un logement neuf, il vous sera possible de bénéficier d’une TVA réduite à 5,5 % (et non de 20 %).

Mais attention, cette offre ne concerne pas tous les logements neufs. « Le logement doit tout d’abord être construit dans un quartier ANRU (Agence Nationale Rénovation Urbaine), dans un secteur situé dans les 300 mètres autour de ces quartiers, ou encore dans des quartiers dits QPV (Quartiers Prioritaires de la Ville). Ces quartiers sont délimités par les collectivités territoriales et font l’objet d’une vaste rénovation afin d’être revalorisés : la TVA à taux réduit a donc été mise en place pour redynamiser ces quartiers autrefois délaissés et susciter l’intérêt de nouveaux propriétaires« , précise le site se loger neuf.

Vous êtes ici : Accueil / Actualités / CAF : voici les différentes aides qui vont vous accompagner dans vos projets !