Voici pourquoi le pouvoir d’achat des futurs retraités va baisser énormément !

D'une génération à l'autre, la différence entre le dernier salaire et le montant de la pension se creuse. Le niveau de vie des retraités en souffre !

© Voici pourquoi le pouvoir d'achat des futurs retraités va baisser énormément !

Afficher Masquer le sommaire

Les futurs retraités ont du souci à se faire ! En effet, le Conseil d’orientation des retraites (Cor) a publié, en septembre dernier, son rapport pour l’année 2022. Celui-ci met en avant l’écart entre le dernier revenu et le niveau de la pension de retraite qui ne cesse de se creuser. On appelle ça le taux de remplacement. Paramètre essentiel du régime de retraite, le taux de remplacement diminue et le niveau de vie des retraités est en baisse. La raison principale serait que “l’évolution des pensions est moins dynamique que celle des salaires en fin de carrière”, pointe ce rapport. Explications.

Le taux de remplacement des retraités

Paramètre essentiel de tous les régimes, le taux de remplacement correspond au pourcentage du dernier revenu d’activité qu’un salarié conserve lorsqu’il part à la retraite.

Concrètement, il mesure l’impact qu’au départ à la retraite sur le niveau de vie, par rapport au dernier revenu d’activité. Il reflète l’importance de la baisse des ressources au moment du départ à la retraite. Ce taux de remplacement peut être différent selon les régimes et les carrières. Et il tend à se réduire génération après génération, sous l’effet des réformes successives.

Cet article pourrait aussi vous plaire:  Hiver 2023 : voici l'astuce méconnue et magique pour chauffer son logement sans radiateur !

Pour le calculer, il suffit de diviser le montant de votre 1ʳᵉ pension de retraite par votre dernière rémunération perçue en activité.

La 1ʳᵉ pension est la somme de toutes les pensions de base et complémentaires perçues le 1er mois. Ou la moyenne des pensions mensuelles de la 1ʳᵉ année. Il n’existe pas de méthode unique pour mesurer le dernier revenu. Il peut s’agir de la moyenne mensuelle des 3, 6 ou 12 derniers mois ou de la dernière année, par exemple.

L’écart ne cesse de se creuser !

« L’évolution des pensions est moins dynamique que celle des salaires en fin de carrière », retrace le COR. Ainsi, les retraités voient leur niveau de vie en souffrir.

« Le taux de remplacement médian diminue de presque 5 points entre les générations 1938 et 1948. Passant de 79,2 % à 74,5 % », détaille le Cor. Ceci explique que, par la suite, le taux de remplacement médian de la génération 1950 est de 73,8 % dans le public et de 74,8 % dans le privé.

Cet article pourrait aussi vous plaire:  CAF : les montants des aides sociales pour l'année 2023 enfin dévoilés au grand jour !

Le niveau de vie des retraités en souffrance

Le taux de remplacement est donc plus élevé dans la fonction publique, car le régime des fonctionnaires est à la fois un régime de base et un régime complémentaire. Il est de 75 % du traitement indiciaire brut pour une durée d’assurance complète.

Le taux de remplacement des salariés du secteur privé est, quant à lui, d’environ 50 %.

Donc, le niveau plus élevé des pensions de retraites dans le public résulte surtout d’une différence dans le calcul des retraites.

  • Dans le privé, la pension se calcule à partir des 25 meilleures années de salaire pour régime général. Les primes font partie intégrante du calcul.
  • Dans le public, le calcul se base sur les 6 derniers mois de salaire. Les primes ne font pas partie du calcul. Et elles peuvent représenter de 15 à 25 % de la rémunération d’un fonctionnaire.

Néanmoins, les fonctionnaires perçoivent une pension complémentaire au titre de la Retraite additionnelle de la fonction publique (RAFP). Et celle-ci améliore leur taux de remplacement.

Vous êtes ici : Accueil / Actualités / Voici pourquoi le pouvoir d’achat des futurs retraités va baisser énormément !