Accident mortel de manège : le cri du coeur du père de Gabriel, éjecté d’une attraction « Il était notre fils unique »

A la suite d'un accident dans un manège, un jeune garçon a perdu la vie. Son père ouvre son cœur et raconte son immense chagrin.

© Accident mortel de manège le cri du coeur du père de Gabriel, éjecté d'une attraction Il était notre fils unique

Afficher Masquer le sommaire

Le Parisien a donné la parole, dans son édition du 12 décembre, à Patrick Planchais. Il ne s’agit pas d’une célébrité, ni d’un homme politique. Non, il s’agit d’un homme lambda, dont le nom s’est retrouvé dans les journaux à cause d’un tragique fait divers. En effet, le 9 octobre dernier, son fils unique Gabriel est brutalement éjecté d’un manège dans une fête foraine. Alors qu’il a seulement 16 ans, il meurt.

Les mots d’un père endeuillé 

Le Parisien a interviewé l’homme qui vit actuellement dans un cauchemar puisque son fils unique est décédé. Il n’avait que 16 ans et profitait de la fête foraine avec ses amis. Mais le manège dans lequel il se trouvait est défaillant. En effet, Gabriel est éjecté avec force. A l’heure actuelle, le couple de forains propriétaire du manège L’Himalay Surf est mis en examen pour « homicide involontaire par maladresse, imprudence, inattention, négligence ou manquement délibéré à une obligation de sécurité ou de prudence imposée par la loi ou le règlement« .

Cet article pourrait aussi vous plaire:  Arnaques à la fête foraine : Julien Courbet dévoile le secret pour gagner au jeu de la grue à pinces !

Le père de Gabriel se rappelle très bien du 9 octobre dernier, quand il reçoit un appel d’un policier de Saintes en Charente-Maritime. Il lui indique que son fils a été victime « d’un très grave accident » dans un manège. Son père raconte. « Gabriel avait profité d’un quartier libre au sein de son école pour aller à une fête foraine avec douze camarades. Un de ses amis qui se trouvait juste derrière lui sur ce manège m’a dit qu’il a vu Gabriel être éjecté« . Il ajoute ensuite. « Les médecins ont tout tenté pour sauver mon fils. Mais son traumatisme crânien était trop grave« . Finalement, Gabriel meurt le 12 octobre à l’hôpital de Poitiers.

Le manège était-il défaillant ou mal entretenu ?

Patrick Planchais explique qu’il n’a pas accès au dossier judiciaire. Dès lors, il ignore tout de l’enquête et de son évolution. Sa tête est logiquement envahie de questions. Comme un manège peut-il à ce point mal tourné au point d’éjecter un jeune garçon ? 

« Il y a forcément eu un problème de sécurité, une défaillance humaine ou mécanique. (…) Un manège doit normalement être hyper sécurisé. Je suis ingénieur de profession et, dans mon métier, je dois respecter des normes drastiques en matière de sécurité. Pourquoi ce n’était pas le cas sur ce manège ? Il faut comprendre ce qui s’est passé« .

Cet article pourrait aussi vous plaire:  Chèque énergie : cette aide de 200€ que vous avez peut-être oublié de demander !

Le père de Gabriel veut que les propriétaires du manège soient sanctionné

En outre, le père de Gabriel tient à préciser que la mort de son fils n’a pas été vaine. En effet, son corps a servi à faire des dons d’organes. « Cela représentait bien la personnalité de Gabriel, son altruisme. Grâce aux organes qu’il a donnés, Gabriel a sauvé cinq personnes. C’est une belle victoire de la vie sur la mort« .

Malgré tout, il s’agit d’une consolation qui n’enlève en rien son immense chagrin. « Gabriel était notre fils unique. Nous avions eu beaucoup de mal à l’avoir« . Aujourd’hui, il n’attend qu’une chose, que justice soit faite. En effet, il déclare vouloir « que les responsables de cet accident soient sanctionnés sévèrement. Et que cela n’arrive aussi plus jamais ».

Vous êtes ici : Accueil / Actualités / Accident mortel de manège : le cri du coeur du père de Gabriel, éjecté d’une attraction « Il était notre fils unique »