par Brice

"Cette fois-ci, elle tombe nez à nez avec le renard. Elle recommence à chanter sa chanson, mais le renard rusé, pendant ce temps-là, se rapproche tout doucement d'elle. Il lui dit qu'il n'entend plus très bien et qu'il aimerait que la galette se rapproche de lui pour lui rechanter la chanson. Sans se méfier, la galette saute sur le nez du renard pour mieux de se faire entendre, elle commenca sa chanson, mais HAM !!!! le renard l'avait mangée"

Quand on me parle du renard, je pense tout de suite à Roule Galette. L'animal pourraît paraître fourbe, mais avec sa belle robe et sa queue touffue, c'est aussi l'une des plus belles créatures qui soit. Le photographe russe Ivan Kislov s'est rendu en Toundra arctique, région inhospitalière aux paysages brutaux, pour capturer la vie intime de cet animal rusé et sournois qui joue souvent les escrocs dans les mythes et contes de fées. Mais à voir voir ces photos, c'est un tout autre sentiment qui nous habite : 

  • Au cours du siècle dernier, la répartition géographique du renard roux s’est étendue jusqu’en Arctique, région où vit déjà une espèce proche, le renard polaire
  • Ils se nourrissent de petits rongeurs et ont les mêmes stratégies de subsistance dans cet environnement difficile, telles que la cache de nourriture et la consommation des restes de carcasses de phoques laissées par les ours polaires sur la banquise
  • Les renards roux utilisent les terriers des renards polaires. Ils peuvent atteindre le double de poids et être jusqu’à 70% plus longs que leurs congénères arctiques, car plus imposants aux hautes latitudes
  • Mais le renard roux, plus grand, a besoin de plus de nourriture et d’un territoire de chasse plus vaste que son petit compétiteur
  • Du coup, les renards roux préfèrent tirer avantage de la présence humaine : ils sont nombreux près des zones habitées par l’homme (et dans les régions d’où le loup a été chassé) bizarrement. Mais la nourriture y est plus abondante
  • En espérant qu'avec le temps, ils ne soient plus obligés de prendre autant de risques
  • L'une des plus belles créatures qui soit
  • Merci à Ivan Kislov pour son travail et ses photographies magnifiques
  • En bonus, un renard témoigne son amour à l'homme qui l'a sauvé
    Il y a quelques mois, ce monsieur a trouvé une jeune renarde blessée dans son jardin, et a décidé de la ramener à la maison pour pouvoir s'en occuper. La renarde a vite guéri, mais s'est également vite attachée à son sauveur et depuis, elle ne veut plus le quitter. Notons que les renards sont des animaux sauvages qui ne sont pas destinés à être domestiqués. Mais à en voir ces images, on se dit qu'il y a quand même de l'amour dans l'air ...
Liker sur Facebook :

Afficher les commentaires