Alerte santé : l’eau du robinet contient trop de pesticides, les autorités sanitaires très inquiètent

L'eau du robinet est-elle vraiment de bonne qualité ? Les seuils des autorités sanitaires ont augmenté... de quoi en inquiéter plus d'un !

© Istock

Afficher Masquer le sommaire

En France, l’Anses a relevé ses seuils sanitaires. Certaines eaux du robinet sont donc désormais d’une qualité conforme. Alors qu’elles étaient contaminées aux pesticides ! Explications.

L’eau du robinet : qu’en pensent les Français ?

La qualité de l’eau du robinet intrigue toujours. En effet, les enjeux sanitaires autour de cette question reviennent souvent sur le tapis. Et pour cause ! Une grande partie des Français consomment l’eau du robinet.

Il faut savoir que cette eau gagne de plus en plus de terrain face à l’eau en bouteille. Selon Les Echos, en 2021, 85% des Français auraient confiance dans l’eau du robinet.

Une nette évolution quand on compare aux chiffres des débuts des années 2000. Ipsos, un des leader des études de marchés, avaient révélé que près de 6 Français sur 10 buvaient plus souvent de l’eau en bouteille.

À l’époque, l’étude démontre que les Français se tournent vers l’eau en bouteille en raison de la qualité de l’eau du robinet. Ce n’est donc pas une question de revenu. En effet, 58% des foyers à revenus modestes consommaient de l’eau en bouteille.

Cet article pourrait aussi vous plaire:  Rappel produit : ces jouets pour enfant sont très dangereux et peuvent provoquer des étouffements !

« L’eau du robinet est surtout critiquée pour son côté calcaire. Et son mauvais goût. » précise l’étude de l’Ipsos révélée en 2001. Sans trop de surprise ! Mais depuis, la tendance semble avoir changé. Qu’en est-il aujourd’hui ?

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par Eau de Paris🚰 (@eaudeparis)

L’eau potable est-elle de bonne qualité ?

La qualité de l’eau potable est toujours au centre de toutes les discussions. Et pour cause: un grand nombre de Français en consomment.

Pourtant, selon une étude du Monde et de France 2, 20% de la population en métropole aurait consommé une eau qui ne correspondait pas aux seuils de qualité requis en 2021. Une hausse remarquable comparée à 2020. Où on ne comptait que 5,9%.

Fin septembre, la question de la qualité de l’eau du robinet est de nouveau sur la table ! L’Anses a en effet réévalué deux métabolites issus d’un pesticide. Qui, jusque-là, étaient, potentiellement, dangereuses pour la santé humaine !

L’Anses a finalement jugé que les deux substances étaient « non pertinentes ». Leur seuil maximal autorisé a donc augmenté. Passant ainsi de 0,1 microgramme par litre à 0,9 microgramme par litre ! Rien que ça.

Cet article pourrait aussi vous plaire:  McBrésil ou McFrance : McDonald's sort sa sélection de burgers spéciaux pour la Coupe du Monde 2022

Ainsi, pour certains foyers, l’eau du robinet sera de nouveau considérée comme potable ! Et donc conforme à la consommation. Un changement qui ne passe pas inaperçu. En effet, de nombreuses assos et collectifs ont alerté sur les risques sanitaires.

« Le problème des métabolites, c’est qu’au moment de leur mise sur le marché, leur toxicité (cancérigène, endocrino-perturbatrice, etc.) n’est pas évaluée sur le long terme. » explique alors Pauline Cervan, toxicologue.

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par Brut (@brutofficiel)

« Une faille dans la réglementation » ?

Selon Pauline Cervan, toxicologue, certaines eaux du robinet ont été considérées comme potables. Alors qu’elles pourraient comporter des risques pour notre santé. Elle explique, en effet, que le niveau est plus haut, alors que les données sont insuffisantes pour être certain de cette décision.

« Il y a une faille dans la réglementation. Relever les seuils autorisés de métabolites dans l’eau, in fine, c’est exposer les consommateurs à des substances potentiellement dangereuses. » a-t-elle expliqué au magazine Actu Planète.

L’Anses de son côté défend sa décision. « Un métabolite peut donc passer d’un classement de pertinent à non pertinent, et inversement » explique l’organisme.

« Au cours de la dernière décennie, le contrôle sanitaire de la qualité des eaux destinées à la consommation humaine a évolué en termes de performance des méthodes d’analyse » précise l’Anses. Mais alors que faire pour se protéger quand on consomme l’eau du robinet ?

Cet article pourrait aussi vous plaire:  Halloween : ces déguisements sont très dangereux pour vos enfants selon 60 millions de consommateurs

L’eau du robinet: sous haute surveillance

« L’eau du robinet, destinée à la consommation humaine, fait l’objet de contrôles permanents. » rassure le site solidarités-santé.gouv.fr. « L’eau distribuée en France est de bonne qualité. Conformément aux niveaux définis par l’Union Européenne fondés sur les évaluations menées par l’OMS. » est-il précisé.

Le gouvernement donne aussi certaines précautions à prendre avant de consommer l’eau du robinet. Comme le fait de laisser couler l’eau un petit moment avant de la consommer. Cela permet d’évacuer l’eau qui a stagné dans les canalisations. Si vous vous êtes absenté pendant plusieurs mois, il vaut mieux laisser couler l’eau du robinet une à deux minutes.

Si vous sentez que votre eau a un goût de chlore, vous pouvez laisser l’eau du robinet dans une carafe ouverte au frigo. Cela va aider à éliminer ce goût désagréable.

Enfin, pensez à utiliser l’eau froide pour la boisson, la préparation et la cuisson des aliments. En effet, une eau chaude peut favoriser le transfert des métaux des canalisations.

Vous êtes ici : Accueil / Actualités / Alerte santé : l’eau du robinet contient trop de pesticides, les autorités sanitaires très inquiètent