par Corentin

La présence des proches pour les patients hôspitalisés est toujours quelque chose de réconfortant. Le problème c'est que les animaux de compagnie ne sont pas autorisés à pénétrer dans l'enceinte de la plupart des cliniques.

Mais depuis quelques mois, l'hôpital Juravinski, dans la région de l'Ontario au Canada, autorise les fidèles compagnons de vie à rendre visite à leurs propriétaires, le plus souvent ceux étant sérieusement malades. Cette décision a été motivée par l'action d'une association, Zachary's Paws for Healing, créée par Donna Jenkins. C'est son neveu de 25 ans, Zachary, qui lui a inspiré cette initiative lorsqu'il a justement pu profiter des visites de ses chiens pendant son combat contre la maladie de Hodgkin.

  • Donna raconte : "Alors que Zachary était à l'hôpital pendant plusieurs semaines et qu'il se sentait très mal après une greffe de moelle osseuse, il a supplié pour voir son chien Chase. Nous l'avons fait rentrer discrètement dans l'unité de soins intensifs et l'effet que ça a eu sur Zachary était incroyable. Quand Zachary a compris qu'il ne survivrait pas à son cancer, il m'a fait promettre de fonder cette organisation. La première visite que nous avons organisée a eu lieu le 15 septembre 2015".

    Une histoire déchirante qui a ainsi pu inspirer Donna. Grâce à son combat, une quinzaine de personnes ont pu profiter de la visite de leur animal de compagnie à l'hôpital Juravinski. Les animaux sont nettoyés spécialement avant d'entrer dans la chambre et ne peuvent entrer en contact avec aucun autre patient. Si la durée officielle des retrouvailles est d'une heure, il arrive parfois qu'elles durent un peu plus longtemps. Donna explique : "Nous savons que lorsque les patients ont la possibilité de voir leur fidèle compagnon, cela peut améliorer leurs signes vitaux, aider à combattre leur dépression et leur sentiment d'isolation. Cela permet de les ouvrir un peu plus, de les aider à communiquer et cela leur permet de trouver une raison pour tenter d'aller mieux et de rentrer chez eux".
Liker sur Facebook :

Afficher les commentaires