par David

Habitués à notre bonne vieille "liguain", on ne se doutait pas vraiment qu'il était possible que des joueurs obtiennent la note de 10/10 dans l'Equipe. Et pourtant, certains FDP ne se sont pas gênés pour se torcher avec le respect, sans tirer la chasse, le temps d'un match. 

Ils sont seulement sept dans l'histoire à avoir eu la note de 10/10 dans l'Equipe. Sept joueurs qui, même si c'est difficile à croire, ne sont pas Berigaud, Charbonnier, Tacalfred, De Ceglie, Ferri, Cahuzac ou encore Brandao. Si l'Equipe notait le niveau de puterie des joueurs, ils l'auraient eu haut la main leur 10, mais on en n'est pas encore là, et c'est bien dommage. Voici les sept joueurs à avoir eu cette note irrespectueuse d'un vrai bon FDP. SPOILER ALERT, il y a un joueur de Ligue 1. #Oui.

  • Carlos Eduardo
  • Le 26 octobre 2014. C'est à Guingamp que ce brésilien plus proche d'un Brandao que d'un Ronaldo s'est permis d'inscrire un quintuplé. Apparemment pas au courant de comment ça se passe d'habitude en Ligue 1, Carlos Eduardo De Oliveira Alves a mis un but pour chacun de ses noms. Un coup d'éclat qui restera le seul de sa grande carrière, le FDP étant resté muet depuis. Carlos Bernardo.
  • Lionel Messi
  • Ce bougre de Leonard Messi a eu deux fois la meilleure note grâce à un quintuplé inscrit dans le plus grand des calmes face à Leverkusen en Champions League, en 2012, et un quadruplé face à Arsenal en quart de finale de Champions League en 2010. Trois fois rien. Un Oscar pour Leo.
  • Oleg Salenko
  • Un quintuplé en Coupe du Monde pour ce mec venu tout droit de Russie, c'était en 1994 face au Cameroun. Mais en bon FDP qui se respecte, il n'y aura rien d'autre à signaler dans la carrière du Oleg, à part peut-être le fait qu'il ait joué avec deux sélections différentes, l'Ukraine (1 sélection) et la Russie (8 sélections). Oleg Indécilenko.
  • Robert Lewandowski
  • Le respect a rarement existé chez "mot compte triple". Mais ce jour de 2013, en demie finale de Champions League, c'est un quadruplé qu'il a inscrit paisiblement face au Real, immense club qui aura vu passer des légendes comme Thomas Gravesen, Jonathan Woodgate ou encore ce bon vieux FDP de Julien Faubert. "Mot compte quadruple".
  • Franck Sauzée
  • Avant de nous abîmer les oreilles sur Fifa, Franck Sauzée a joué au foot, et le mec avait une frappasse de mule qui ferait passer Taïwo pour une danseuse. En 1988, en finale de l'euro espoirs contre la Grèce, Francky se dégourdit les jambes et inscrit un doublé sur deux mines depuis les 25 mètres. Un vrai allemand le mec. Kaiser Sauzée.
  • Lars Windfeld
  • Inconnu au bataillon, le bon vieux Lars fait gerber les attaquants nantais un soir de 1997 avec son légendaire club d'Aarhus en Coupe de l'UEFA, en arrêtant toutes les tentatives des jaune et vert. Victoire et qualif après avoir fumé les nantais. Lars Winfield.
  • Bruno Martini
  • Encore pendant la finale de l'euro espoirs de 1988, notre cher Bruno Martini a, comme Kaiser Sauzée, eu un 10 dans l'Equipe après avoir dégoûté les Papadopoulos et compagnie venus de Grèce. De nombreux arrêts sur sa ligne, avant d'aller se bourrer la gueule comme il se doit pour fêter le titre. Martini Blanc.
Liker sur Facebook :

Afficher les commentaires