par Brice

Yulin, une ville dans le sud de la Chine, célèbre le solstice d'été en lançant un festival qui implique l'abattage et la consommation de plus de 10.000 chiens. Le massacre aura eu lieu hier, mais n'en parlons plus.

Nous tenions simplement à saluer Yang Xiaoyun, une enseignante à la retraite âgée de 65 ans. Notre femme au grand coeur aura parcouru plus de 2.400 km à travers la Chine et dépensé près de 1.000 euros pour le sauvetage d'une centaine de chiens destinés à l'abbatage, pendant que d'autres se mobilisent à coups de hachtags.

Yang dirige un refuge baptisé 'Common Home', qui abrite aujourd'hui plus d'un millier de chiens. Ils sont ainsi soignés, nourris, et choyés. Dépendante de généreux donateurs, Yang prépare du pain de maïs à la vapeur deux fois par jour pour nourrir ses chiens, c'est tout ce qu'elle peut se permettre. Mais elle se bat pour de leur offrir quelques friandises tous les week-end. Certaines traditions tendent à changer, mais les racines sont encore profondes. 

Merci madame Yang : 

Liker sur Facebook :

Afficher les commentaires