par Corentin

Lui c'est Coyote Peterson, de son vrai nom Nathaniel Peterson. Fervent défenseur de la cause animale et amoureux de tous les animaux, il s'est fait connaître pour ses vidéos complètement dingues où il expérimente toutes sortes de venins d'animaux.

Depuis septembre 2014, il anime la chaîne YouTube Brave Wilderness, dans laquelle il se met en scène, un peu comme le fameux Bear Grylls, partant à la rencontre d'animaux parfois pas très commodes : grizzlys, porcs-épics. Heureusement, il a fait d'autres rencontres bien plus agréables, comme celle d'un renardeau, de lamantins ou encore de paresseux.

  • Mais depuis un peu moins d'un an, c'est pour un autre genre de vidéos que Peterson s'est fait un nom...
  • Interrogé par le site français Les Others, il explique un peu la vision derrière ces vidéos impressionnantes qui peuvent paraître franchement débiles : "Si je m’inflige toutes ces piqûres d’insectes c’est pour sensibiliser les spectateurs sur les effets des venins, la puissance des poisons ou la douleur provoquée par certaines morsures. Après, je sais qu’il y a cet aspect « extrême » dans mes épisodes qui peut rebuter, mais je tiens à ce que les gens apprennent des différentes créatures croisées sur mon chemin. En montrant le pouvoir de ces insectes, je souhaite d’une certaine manière inculquer une forme de respect envers l’animal. Si les spectateurs rencontrent un jour une de ces abeilles dans la nature, ils sauront qu’ils devront l’admirer en prenant leur distance parce que le danger ne sera plus sur leur écran, mais bien réel".

    D'ailleurs, il le répète assez souvent dans ses vidéos.
  • Il s'est alors tour à tour laissé mordre par une tortue serpentine (snapping turtle en anglais)
  • S'est fait pincer par un crabe
  • S'est fait mordre par des fourmis
  • S'est fait piquer par toute une multitude d'insectes
  • S'est fait mordre par un monstre de Gila
  • Concernant la douleur, il s'explique, toujours sur le site Les Others : "Je suis toujours un peu nerveux avant de me faire piquer par un insecte surtout en pensant au venin qui me sera administré. Le venin peut clairement vous tuer si votre corps réagit mal. Alors à chaque fois c’est la roulette russe. J’ai l’impression de regarder à l’intérieur du canon d’un pistolet potentiellement chargé. Bien entendu, on prend toutes les précautions nécessaires à l’avance avec mes équipes médicales qui se tiennent derrière les caméras, prêtes à intervenir en cas de pépin. Pour en revenir sur ma façon de surmonter la peur, je tente de projeter mon esprit à un endroit calme et paisible. Je pense beaucoup à l’animal, à l’environnement dans lequel il évolue et après je me lance ! C’est un peu comme arracher un pansement à toute vitesse pour ressentir la douleur le moins longtemps possible".
  • Le voici à l'épreuve de sangsues
  • Mais ce qui a le plus de succès chez les internautes, ce sont les morsures et piqûres d'insectes comme la 'fourmi de feu'
  • Ou encore la 'fourmi de velours', aussi appelée cow killer en anglais :
  • Ici par une guêpe chasseuse d'araignée (tarantula hawk en anglais)
  • Bien sûr, Coyote Peterson n'a pas non plus hésité à se faire piquer par la fourmi à la morsure la plus douloureuse au monde, la 'fourmi balle de fusil'
    Une douleur intense qui ne disparaît complètement qu'après au moins vingt-quatre heures.
  • Et pour terminer voici sa vidéo la plus récente, dans laquelle il se laisse piquer par les dards venimeux d'une rascasse :
  • "Le meilleur conseil que je peux vous donner serait de ne jamais essayer de manipuler ou de capturer des animaux dans la nature. Une simple piqûre peut être mortelle. Il faut vraiment rester prudent."
Liker sur Facebook :

Afficher les commentaires