par Brice

1934 - 1948 - Vers la fin du XIXe siècle, les médecins commençaient à recommander aux parents vivants en appartement d'exposer régulièrement leurs enfants à l'air frais. On pensait alors que cela renforcerait le système immunitaire de l'enfant.

Certains médecins, comme le Dr Luther Emmett Holt, conseillaient bien sûr aux parents des villes de simplement placer le lit ou le parc de l'enfant près d'une fenêtre ouverte. Inconscients, mais cependant inquiets pour la santé de leurs bambins, des parents sont néanmoins allés beaucoup plus loin. 

Eleanor Roosevelt, qui de son propre aveu "ne savait absolument pas comment s'occuper d'un bébé", avait alors acheté une cage en grillage peu après la naissance de sa fille, Anna. Elle avait ensuite accroché la cage par la fenêtre de son appartement, à New York, et avait placé Anna à l'intérieur, pour les siestes - jusqu'à ce qu'un voisin consterné ne menace de la dénoncer aux autorités.

Malgré cela, le tout premier brevet commercial pour une cage de bébé fut déposé en 1922, par Emma Read (Washington). Les cages devinrent ensuite populaires à Londres dans les années 1930 pour les habitants des appartements sans accès à l'arrière-cour. Elles furent alors distribuées à ceux qui ne possédaient ni jardins, ni angoisses quant à l’idée de suspendre leur progéniture au-dessus d’une rue passante, avant de perdre en popularité vers la fin des années 1940. Dieu merci.

  • © 1937 - IMAGE: REG SPELLER/FOX PHOTOS/GETTY IMAGES
  • © 1934 - IMAGE: FOX PHOTOS/GETTY IMAGES
  • © 1936 - IMAGE: NORMAN SMITH/FOX PHOTOS/GETTY IMAGES
  • © 1948 - IMAGE: DAILY MIRROR/MIRRORPIX/CORBIS
  • © 1940 - IMAGE: HULTON-DEUTSCH COLLECTION/CORBIS
  • © 1940 - IMAGE: HULTON-DEUTSCH COLLECTION/CORBIS
Liker sur Facebook :

Afficher les commentaires